Un appel à projets pour « la réserve » de Desnes

La communauté de communes Bresse Haute Seille lance un appel à projets dans le but d’impulser une nouvelle dynamique sur l’écopôle et de soutenir des projets interdisciplinaires et innovants.

103
La communauté de communes attend du porteur de projets retenu qu’il conduise des actions sur la période 2019-2024.

Les dossiers des candidats qui souhaitent gérer et animer l’écopôle de Desnes sont à rendre avant le 10 mai.
Plusieurs études ont été menées sur ce site ces dernières années afin de mieux connaître les habitats et espèces en présence et également vérifier les effets de la renaturalisation du site.

Une richesse écologique

L’étude de la fonctionnalité écologique de l’écopôle de Desnes met en évidence une richesse écologique. D’abord, une mosaïque d’habitats aquatiques et humides qui va être particulièrement favorable à l’avifaune. Ensuite, 202 espèces d’oiseaux contactées sur le site de l’écopôle et en périphérie depuis 2011, dont 86 présentent un statut de nidification. Parmi ces espèces patrimoniales, est soulignée la nidification probable d’espèces à très forts enjeux locaux ou nationaux comme le Blongios nain, le Busard des roseaux ou encore la Rousserolle turdoïde. D’autres espèces présentant les mêmes enjeux utilisent le site à des fins d’hivernage (Bécassine des marais, Butor étoilé…) ou viennent s’y nourrir (Héron pourpré, Sterne pierregarin…). Ensuite, dix espèces d’amphibiens contactées sur l’écopôle et à proximité, dont quatre sont menacées. Enfin, trois espèces de reptiles contactées récemment sur le secteur, dont le Lézard vert occidental.

Ouvrir le lieu dès que possible

L’écopôle de Desnes, souvent nommé « réserve » pour la population locale, est en quelque sorte une fierté pour certains et forme un ilot « sauvage » au milieu des chants. Le souhait de la collectivité est de l’ouvrir dans de bonnes conditions dès que possible. Ce site aujourd’hui grillagé, lieu de curiosité, de tranquillité et de distraction, est cependant régulièrement dérangé par des intrusions « illégales » : des braconniers pour piéger les lapins, des pêcheurs qui vont jusqu’à y camper, des promeneurs de chiens, des observateurs de la faune…

La communauté de communes attend du porteur de projets retenu qu’il conduise des actions sur la période 2019-2024 pouvant porter sur la connaissance, la gestion, la restauration, la médiation ou encore la valorisation de cet écopôle. Il s’agira également de développer la construction d’un programme d’animations innovant et ambitieux à destination du grand public, prioritairement sur cet écopôle, et plus largement sur l’espace de loisirs. Ce programme doit proposer des actions à court, moyen et long terme, et prendre en compte le respect de la quiétude des lieux.

Les porteurs de projets seront fixés la deuxième quinzaine de mai. Retrouvez tous les détails sur www.bressehauteseille.fr