Trois questions à Jean-Marie Gandelin, président de l’Eveil Sportif Montmorot- Basket

A l’occasion de la présentation du bilan de fin de saison de l’Eveil Sportif Montmorot Basket à la salle des Crochères, nous avons rencontré leur président Jean Marie Gandelin qui a bien voulu répondre à nos questions en faisant un bilan de la saison passée et tracer quelques perspectives d’avenir pour ce club en plein essor qui n’arrête pas de progresser.

63
Jean-Marie Gandelin.

Pouvez-vous présenter votre club et faire un bilan de la saison passée ?
Le club compte 13 équipes et regroupe 122 licenciés avec une proportion en faveur des garçons de 60%. Nous avons par contre une forte majorité de jeunes. Nous avons joué 206 matchs cette saison, ce qui est un record. Cette année l’équipe de Pré-Nationale garçons a gagné le championnat de Franche-Comté et monte donc en nationale 3 l’année prochaine. Nous avons également une équipe fille en Pré-nationale. L’équipe deux garçon qui était en Départementale monte quant à elle en championnat régional. Il faut signaler aussi que notre effectif progresse de 10% cette année alors que les autres clubs constatent une diminution moyenne de 4%.

Quelles sont vos perspectives d’avenir et vos ambitions pour les prochaines années?
Les perspectives sont bonnes, alors que les jeunes (moins de 18 ans) étaient une minorité il y a quatre ou cinq ans, nous constatons une inversion de tendance qui fait qu’ils représentent plus de 60% des effectifs. Si les résultats à leur niveau est moyen, il reste des belles perspectives dans les années futures. Nous remarquons également une belle affluence dans les gradins, même quand il s’agit de « petits matchs », ce qui prouve l’engouement que suscite nos équipes. Nous avons la chance d’avoir Alexis Beauchamp notre entraîneur qui est qualifié pour former les jeunes qui veulent encadrer. Ce dernier intervient aussi dans les écoles primaires de Montmorot.
Notre principal objectif sera de maintenir notre équipe première en National 3, donc ne pas renouveler les erreurs du passé ou nous n’étions resté que 1 an à ce niveau, tout en sachant qu’on va passer de 24 équipes à 14 équipes en Bourgogne-Franche- Comté, ce qui va augmenter la difficulté…

Quelles sont vos motifs de satisfaction, êtes vous un président heureux ?
Tout d’abord ces bons résultats et l’augmentation de notre effectif font de moi un président heureux, on le serait à moins. Je suis fier également d’avoir pu recruter un ancien joueur professionnel Boris Meno qui va renforcer notre équipe première.
Ce que je pourrai reprocher, et cela ne tient pas à nos équipes, c’est la longueur de la saison avec un championnat qui pour moi dure trop longtemps. La montée de notre équipe en N3 va générer un budget plus important qui passera certainement de 110 000 à 130 000 euros, d’où un appel à nos soutiens et sponsors qui nous soutiennent déjà, mais je reste très optimiste.

Le bureau (presque au complet).