Trois questions à Michel Brignot, médecin-écrivain atypique…

0
176
Michel Brignot.

Michel Brignot, vous venez récemment de publier votre dernier ouvrage « Rames en rimes » que vous définissez vous-même comme un « glossaire drolatique et poétique de l’aviron ». Pourquoi et comment vous est venue l’idée d’entreprendre la rédaction d’une œuvre si atypique ?
Je suis médecin du sport dans le milieu de l’aviron français depuis 2008. À ce titre, je fréquente de nombreux pratiquants de tous niveaux, depuis les rameurs de clubs jusqu’aux internationaux des équipes de France. J’ai toujours été sensible à la vertu des mots et à leur sens profond. Mais aussi au fait que parler un langage commun dans le cadre d’une discipline sportive était source de précision et immanquablement un gain de temps dans la communication. Il m’a donc paru logique de revisiter le vocabulaire très spécifique de cette discipline de l’aviron. Langage de prime abord occulte mais chargé d’émotions et de valeurs. Et réexpliquer les mots à travers des histoires, c’est aussi une façon de les illustrer, de les démystifier et de les rendre accessibles au plus grand nombre. Du coup, ce glossaire se veut aussi un outil de vulgarisation pour les pratiquants mais aussi pour un public plus large. Présenter ces mots en vers et en prose était aussi pour moi l’occasion de mettre en scène autrement ce vocabulaire.

L’aviron est un sport qui exige une débauche d’énergie très éprouvante. A-t-on vraiment le temps (et suffisamment de lucidité mentale) pour formuler des rimes en ramant ?
Bien sûr que non. Lorsqu’un rameur est en plein effort, a fortiori sur le haut niveau, il n’a en tête que sa quête de performance. Son organisme est l’objet d’une véritable tempête physiologique qui va souvent jusqu’à l’épuisement. Dans ces instants là, le sportif n’est sûrement pas disposé à faire des vers, même pas à parler simplement. Son corps pare au plus urgent et se consacre à l’essentiel. J’ai triché en écrivant ces textes et en prêtant ces vers aux sportifs. Même si certains sont poètes dans l’âme, ils ont bien d’autres préoccupations à gérer dans le cadre de leur pratique sportive. Ceux qui ont lu le livre ont néanmoins aimé ces textes dans lesquels ils ont retrouvé tout l’esprit et les valeurs de leur sport. Et puis, avouez qu’il eut été dommage de se priver de ce titre « Rames en rimes ». Il suffit de changer une lettre et l’on bascule de l’univers de l’aviron à celui de la poésie qui ne sont finalement pas si éloignés.

Maintenant que cette nouvelle œuvre est achevée, sans pour autant nous le dévoiler complètement, quel est votre prochain projet littéraire ?
Je pense me remettre prochainement à l’écriture d’un roman que j’avais déjà commencé en 2019. Il s’agira d’une chronique familiale qui se déroule lors de la Seconde Guerre mondiale, pendant les quelques mois correspondant à la fin de l’occupation et à la libération de la région dijonnaise. Un drame qui pose la question de la place de chacun dans une société bouleversée par le conflit. Avec en trame de fond la nécessité à faire des choix qui peuvent être les meilleurs mais aussi les pires selon le contexte social ou politique du moment. Vous savez, ce genre de situation dont l’équilibre est précaire. J’ai beaucoup travaillé sur l’histoire de l’époque. Dans un souci d’authenticité, j’ai également fait des repérages photographiques et rencontré quelques survivants de cette période agitée.
Un tout autre registre donc que « Rames en rimes »…

Contact :

Rames en rimes Petit glossaire drolatique et poétique de l’aviron – Textes en vers et en prose – Préface de Jérémie Azou et Pierre Houin – 208 pages – Couverture cartonnée – Format 18 X 11 cm – Éditions du Chemin Blanc – 2020 – ISBN 9782954185712.
Pour se procurer le livre, directement auprès de l’auteur, rubrique contact sur le site de Michel Brignot (www.michelbrignot.com) ou rubrique boutique sur le site de l’auteur (https://www.payfacile.com/chemin-blanc/s/rames-en-rimes).