Tram’jurassienne : un 30e anniversaire surprenant

Tel le Phénix, la plus grosse manifestation sportive et festive de l’année renaitra -par la volonté du président Pernot et de la comcom’- de ses cendres le 30 juin. En route vers un évènement national  et international très attendu (3.500 participants espérés)…

301
Les randonneurs prêts à s'élancer de nouveau sur des circuits variés. Photo : CNJ Organisation

Cela fait 30 ans que cela dure, et personne ne s’en lasse. A pied, en vélo, en VTT et même en fauteuil roulant (handi tram’) des milliers d’aficionados n’attendaient qu’une chose : pouvoir de nouveau découvrir les plus beaux coins du Jura au gré de circuits sans chrono, ponctués de ravitaillements aussi généreux que festifs (groupes musicaux à l’appui). Après une pause d’une année liée à l’arrêt de l’association fondatrice, la manifestation repart de plus belle sous la houlette de l’association CNJ Organisation née le 13 août 2018, encouragée par la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura (CNJ), et présidée par Cathy David-Rousseau. La philosophie générale ne changera pas avec de l’ambiance, encore de l’ambiance, toujours de l’ambiance. Cette dernière a précisé que les circuits se feront sur le côté droit en descendant de Saint-Laurent en Grandvaux via Foncine : 4 parcours pour les marcheurs, 3 parcours pour les VTT et 2 pour les cyclos, sans oublier la handi-tram, qui aura aussi lieu cette année le dimanche. De lourdes contraintes réglementaires pèsent en effet sur les organisateurs, comme par exemple « ne pas traverser la RN5 », sauf bien sûr à Pont de la Chaux, au sortir de la gare.

Venus de 46 départements et de 6 pays

Grâce à cette variété de circuits, CNJ organisation espère bien renouer avec le succès grandissant qu’a connu ce monument du patrimoine sportif champagnolais, drainant des participants venus de 46 départements (et de villes aussi « exotiques » que Quimper, Hendaye, Nice, etc.) et de 6 pays (Luxembourg, Suisse, Allemagne, Hollande, etc.).  D’où des retombées économiques estimées à plus de 150.000 € (nuitées comprises), en particulier pour l’hôtellerie-restauration : de nombreux participants venant de loin, il n’est pas rare de les voir séjourner 2 ou 3 jours sur le secteur. « On a même revu des participants devenus touristes l’été ou l’hiver suivant » confient des organisateurs. La Tram’ju (comme l’appellent affectueusement ses fans) devrait donc à nouveau mobiliser les foules, qui pourront profiter le 29 juin du salon installé devant l’Oppidum pour retirer leur billet pour l’aventure.  En cette année de transition, Cathy David Rousseau espère (avec humilité) atteindre les 3.500 participants, ce qui serait « déjà très bien ». « Dès le mois de février, des groupes de la Nièvre ou de Côte d’Or ont demandé des renseignements pour réserver bus ou hébergement » : de bon augure pour cette Tram’jurassienne nouvelle formule qui devrait réserver son lot de surprises au départ et à l’arrivée, avec un temps fort vers 16h. Sans oublier le traditionnel cadeau offert à chaque participant, un cadeau « spécial 30e » qui deviendra sans doute « collector »…

30e Tram’jurassienne, le dimanche 30 juin 2019 au départ de l’Oppidum à Champagnole. Tarifs : 25 € (pédestres et vtt) et 20€ (cyclos).
Infos : www.tramjurassienne.com/ 07 50 57 22 55/ Facebook

Stéphane Hovaere

L’arrivée à Bourg de Sirod, sur l’ancienne voie romaine. Photo : CNJ-Organisation

Les circuits

Pour les randos pédestres, le point de départ unique sera fixé à la gare de Pont de la Chaux. Quatre circuits seront disponibles : 14, 18, 21 et 24 km. Pour les VTT, tout le monde descendra du train spécial à Saint-Laurent en Grandvaux pour des circuits de 38, 52 et 72 km. Les cyclos partiront quant à eux de l’Oppidum pour des parcours de 59, 115 et 145 km.