Tous au bal rock’n’roll des Barbarins fourchus

Imaginée par L’Amuserie et le Moulin de Brainans, cette soirée costumée dansante est programmée ce samedi 9 février. Une bonne initiative pour sortir de son quotidien et profiter.

256
Les musiciens interprèteront un répertoire 100 % rock des années 50 à nos jours.

« L’idée nous est venue suite au bal de l’Afrique enchantée, coréalisé avec les Scènes du Jura et le Moulin de Brainans, explique Chloë Lebert, chargée de communication à L’Amuserie. Nous avions envie de faire quelque chose avec le Moulin. Le Moulin était partant pour une soirée musique théâtralisée. »

Ainsi, est né le bal rock’n’roll des Barbarins fourchus, qui se tiendra ce samedi 9 février, à 20 h 30, au Bœuf sur le Toit, à Lons-le-Saunier. Vous avez peut-être déjà découvert ce groupe de Grenoble à Chalon dans la rue. Les musiciens interprèteront un répertoire 100 % rock des années 50 à nos jours. De Ray Charles à David Bowie en passant par Ella Fitzgerald, Elvis Presley, les Ramones ou Iggy Pop, le public pourra laisser exprimer son potentiel chorégraphique sans complexe.

« Et les gens apprécieront d’autant plus la soirée s’ils viennent danser, se costument…, suggère Chloë Lebert. L’idée, c’est de sortir de son quotidien, de tout mettre entre parenthèses et de profiter ! » Pour se mettre en jambe, l’association Ledodanse proposera en début de soirée une initiation à la danse. Ses adhérents devraient être les premiers à se bousculer à l’entrée, le Jura manquant de lieux pour danser.

Qui sont les Barbarins fourchus ?

Voguant entre les eaux vivaces de la chanson rétro-moderne, du rock, de l’électro, du jazz, mais aussi du théâtre, du cirque ou encore du cinéma, les Barbarins fourchus « repoussent les outrages des flics de l’esthétique » et traînent leur bastringue spectaculaire depuis 1992 dans la rue, les chapiteaux, les terrasses de café, les petits théâtres et les scènes de festival de France et de Navarre.

Rafiot pirate au milieu des grands paquebots, leur nébuleuse donne la parole aux poètes. Quelle que soit leur discipline, ils s’attachent à faire danser les mots, les cœurs et les corps sur une délicieuse satire faite de petites histoires et de grands sentiments, de rumeurs du monde et de paroles intimistes.

Ce samedi 9 février, à 20 h 30, au Bœuf sur le Toit, à Lons-le-Saunier. Tarifs : en prévente 15 euros (réduit 11 euros), sur place 18 euros (réduit 15 euros), abonné 11 euros.