Un Tour de France de « dingue » arrive dans le Jura

Reporté mais toujours fragile, masqué, franco-français, jamais la grande Boucle n’aura connu de conditions aussi singulières. Quels enjeux sportifs dans le Jura ? Où et comment assister à l’étape du 18 septembre ? Réponses avec Christian Prudhomme, patron du Tour de France.

338
Les coureurs traverseront le Jura sur 143 kilomètres, de quoi réserver un beau spectacle aux aficionados de la petite reine. (Crédit photo : © A.S.O )

« Le premier évènement mondial depuis la pandémie » : Clément Pernot, président du Département et de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura voit la vie en jaune en cette année où le Tour roulera plus de 140 kilomètres dans le Jura.
Artisan de ce nouveau passage du Tour dans le Jura, il rêve à une échappée des français dans le Jura, avec qui sait un français en jaune sur le podium… Pour lui le Jura et Champagnole auront l’honneur de vivre « un moment de fête et d’allégresse : le Tour de France, c’est l’anti-Covid, l’anti-confinement, c’est 3.500 km de sourires, c’est la joie, le partage, la convivialité ».
Sur l’étape Bourg-en Bresse Champagnole, Christian Prudhomme à son petit avis : « À deux jours de l’arrivée finale, les prétendants au titre et au podium auront peut-être la liberté de se concentrer sur le défi qui les attend le lendemain. Ce sera donc aux sprinteurs qui auront résisté à la séquence alpine de saisir l’opportunité ».
Alexandre Pasteur, journaliste à France Télévision, estime pour sa part que ce parcours 2020 « dingue » brise les codes établis : deux cols dès le début du tour, des arrivées au sommet, etc… Avec un père né du côté de Sirod, il a confié avoir « tous ses souvenirs (d’enfance) du Tour dans le Jura ».
« Le Tour de France de mes rêves, c’est celui qui passe devant chez moi, j’aurai un peu cette impression le 18 septembre ».
Comme sans doute des milliers de jurassiens, sous réserve toutefois de précautions.

Julian Alaphilippe, en jaune dès le début du tour, a fait vibrer les Jurassiens. (Crédit photo : © A.S.O )

Comment assister au Tour ?

Dans un contexte sanitaire évolutif et particulièrement f(l)ou, votre présence sera soumise à certaines conditions. Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur : « Aucun rassemblement de plus de 5.000 personnes en un lieu donné sur le parcours autorisé, respect strict de la jauge des 5.000 personnes sur les sites départs et arrivées, port du masque sur les sites départs et arrivées, ainsi que sur l’ensemble du parcours pour les personnes de 11 ans et plus. Les préfets pourront adapter ces conditions en fonction de la situation épidémiologique, en limitant la juge du public, voire en interdisant la présence des spectateurs dans certaines zones ».
Pas moins de 29.000 gendarmes, policiers, pompiers seront mobilisés pour relever ce défi exceptionnel : célébrer une liesse populaire sans autre virus que celui du sport, en attendant –qui sait- le retour du Tour.
Clément Pernot ne semble pas avoir lâché son dernier mot à ce sujet… (à suivre).

Les routes jurassiennes, permettront probablement à quelques grimpeurs de s’illustrer. (Crédit photo : © A.S.O )

Le Tour du Jura des animations

« Un Poupou grand comme 10 terrains de foot » : à Champagnole, Pierre Duc, artiste bien connu pour ses multiples fresques de Land art, a comme à son habitude vu grand. Et c’est donc l’idole des années 70 qui sera représenté avec sa légendaire casquette pour le compte de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura, et avec le soutien du Département du Jura. Un Pierre Duc mis également à contribution à Pillemoine, patrie du poète Guy Thomas : un hommage à ce dernier, décédé en 2019, lui sera rendu sous forme de portrait. Par ailleurs, des roues de vélos enjoliveront le village sous forme de pyramide ou de personnages colorés. A Bief des maisons, les agriculteurs érigeront sous la houlette de la FDSEA une fresque d’une soixantaine de mètres représentant le Jura sous ses symboles ‘grand public’ : Comté, vache, vin, sapin, lac, etc…
Dans Château-Chalon un autre hommage, à Jacques Tati cette fois, sera rendu. Sur le thème de son film “Jour de fête” la capitale jurassienne du Vin jaune fera un clin d’œil appuyé au maillot jaune, ceci grâce à des tonneaux de vin entre autres. Saint-Germain en Montagne, Loulle, Cerniebaud ou encore Montfleur entre autres mettront aussi les petits plats dans les grands pour accueillir le Tour grâce à l’incroyable travail de bénévoles.

D’importants travaux sur les routes du peloton

Selon Michel Thomas, le « Monsieur routes » du Conseil départemental, de nombreuses chaussées ont bénéficié de travaux pour accueillir le Tour : Gillois, Les Chalesmes, Loulle, Château-Châlon, Macornay, etc. Le jour J, les routes empruntées par le Tour seront coupées à partir de 11h30-12h selon leur localisation : si vous prévoyez de vous déplacer le 18 septembre, consultez auparavant le site www.inforoute39.fr

 

Leader du Tour pendant deux semaines l’année dernière, Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick – Step) a remporté la deuxième étape s’emparant de la tunique d’or dès la deuxième journée. (Crédit photo : © A.S.O )

Tour de France/ étape Bourg en Bresse-Champagnole
Vendredi 18 septembre. Distance : 166,5 km
Arrivée dans le Jura à Montfleur (D 117). Caravane 12:34. Coureurs entre 14:16 et 14:19 environ
Arrivée à Champagnole rue Léon Blum. Caravane 16:03. Coureurs entre 17:27 et 17:48 environ.
Informations avec tous les horaires : www.letour.fr

(Crédit photo : © A.S.O )