Saint Claude : Thierry Mosca, candidat du Rassemblement National aux Municipales

Pour la première fois dans la course à la mairie, l’ex-parti frontiste fera cavalier seul...

58
Thierry MOSCA candidat du RN à Saint-Claude pour les Municipales!
Thierry MOSCA candidat du RN à Saint-Claude pour les Municipales!

 

Éric Silvestre délégué départemental RN39, et Roland Watrin responsable à la communication avaient convoqués samedi dernier un point presse pour annoncer la tête de liste du Rassemblement National (RN), aux élections municipales 2020 sur Saint-Claude.
Le candidat ainsi retenu par les instances fédérales est Thierry Mosca mosaïste d’art et san claudien d’adoption depuis 20 ans, entré au FN dans les années 2000.
Il confirme «qu’à ce jour la liste comporte déjà 13 noms sur la trentaine nécessaire, dont certains s’y connaissent en politique». Il s’agit d’une liste ouverte, non exclusive du RN, «où toutes les bonnes volontés sont les bienvenues», tout à fait conscient qu’il est des difficultés que chaque candidat va rencontrer à constituer une équipe complète avec la parité homme / femme.
Cette liste qui se nomme «Le Rassemblement San Claudien» n’est pas fermée, un appel du pied est même envoyé en direction du maire sortant. «On ne sait pas encore si Monsieur Millet a l’intention de se présenter, mais je l’invite grandement à nous rejoindre en effet», précise le candidat.

Quelques thèmes du programme…

Tout d’abord les San claudiens vont être consultés par l’intermédiaire d’un questionnaire. La baisse de la pression fiscale sera un axe de travail important en cherchant à faire des économies, notamment avec une attribution plus stricte encore des subventions aux associations, et en rognant sur la masse salariale du personnel municipal.
Pour l’hôpital le candidat n’est pas très optimiste, «son avenir m’apparaît sombre. Il va falloir intensifier le travail réalisé par le CODESOHO, même si je ne me fais guère d’illusions. Cependant je suis pour la réouverture des services…».
Pour la rénovation du centre-ville il est très incisif, «la pose des pavés a été ubuesque, et les matériaux sont inadéquats. On peut envisager de rendre le centre-ville piéton, afin d’éviter toutes les traces d’hydrocarbures imprégnées dans ce granit poreux. Pourquoi ne pas envisager un référendum local… ».
Enfin, en ce qui concerne la Com Com et la Mairie, «j’aimerai bien que les gens mettent leur Ego de côté et se mettent au service des citoyens, car on nous rejoue bien trop souvent Peppone et Don Camillo» !
Une première sortie très incisive pour un nouveau venu sur la scène politique local…