Tahiti, Bora-Bora : un marché inédit

95
Les élus locaux ont participé à cette "première" exotique.

Alors que la neige saupoudrait les sommets environnants, le marché polynésien a réchauffé les cœurs les 4 et 5 mai à l’Oppidum de Champagnole. Cette « première » surprenante est née du président de Rotary de Champagnole, Bruno Ling, qui a des origines polynésiennes. C’est d’ailleurs pour partager cette culture qui fleure bon le monoï et les cocotiers qu’il a organisé ce week-end dépaysant. En parcourant les stands, les visiteurs ont été transporté dans de lointains atolls, dont les fruits étaient proposés à la vente : bijoux (avec entre autres les fameuses perles), tatouages, produits de beauté ou alimentaires, etc. Le tout au son du ukulélé et des musiques et danses symbolisant pour beaucoup le paradis terrestre. Une parenthèse enchantée qui a donné à certains des envies d’ailleurs… Les bénéfices ont été affectés à l’autre association humanitaire présidée par Bruno Ling, Terima O te here.