L’invitée de la semaine : Stéphanie Delaunay

La responsable de la SPA à Lons-le-Saunier dresse un bilan de l’été difficile. Le constat est le même partout en France. La pension de Beaurepaire-en-Bresse est complète.

0
149

Quel bilan tirez-vous alors qu’approche la fin de l’été ?
Je constate plus d’abandons et moins d’adoptions. Localement, nous sommes dans la même situation qu’au niveau national, alors que nous ne sommes pas concernés habituellement.

Comment l’expliquez-vous ?
Cela est sans doute lié au contexte sanitaire, même si ce n’est pas flagrant. Et il y a toujours les mêmes raisons : les propriétaires abandonnent leurs animaux pour partir en vacances…

Avez-vous des données chiffrées ?
Au niveau national, de mai à juillet, c’est 12 500 animaux abandonnés, soit + 7 %.
Au niveau local, + 4 % par rapport à 2019. Et il y a toutes les demandes auxquelles nous ne pouvons pas répondre car la pension de Beaurepaire-en-Bresse est complète. Nous accueillons en ce moment une quarantaine d’animaux, chats et chiens.

Où en sont les adoptions ?
Elles ont ralenti depuis le déconfinement. La chute est flagrante depuis mai, alors que les mois de janvier à avril avaient été bons. On sent que les gens ont envie d’être libres, voyager… Il y a néanmoins aussi moins d’adoptions cet été que d’habitude, notamment pour les chatons. Il faut avoir en tête que lorsque vous adoptez un animal, vous en sauvez deux, puisque vous libérez une place pour un autre animal que l’on peut ainsi accueillir.

Comment se prépare la rentrée ?
Nous cherchons toujours des bénévoles, dont une personne pour animer le club jeunes. N’hésitez pas à vous présenter au bureau, 39, rue Jean-Jaurès, à Lons-le-Saunier !

Vous préparez aussi un gros événement comme chaque année…
Oui, il aura lieu le 16 octobre au Carcom. L’objectif est de présenter toutes les missions de la SPA : prise en charge des animaux, adoptions, soins/relations avec les vétérinaires, post-adoptions, stérilisations, collectes alimentaires/de fonds, interventions dans les écoles/Ehpad… ; ainsi que toutes les personnes investies. Il y aura aussi un vide-greniers.

Quels sont les animaux qui ont le besoin le plus urgent d’être adoptés ?
Je pense à Spock, petit chat très câlin de juin 2019, FIV, et Bobby, gentil chien croisé labrador et grand bouvier suisse de 2006, qui aurait besoin idéalement d’être adopté par des retraités possédant une maison avec terrain.