Solimut sera partenaire du Tour du Jura le 27 avril à St Claude et le 28 avril à Dole

Trois questions à Jacques Seguin, responsable du Comité d’Animation Solimut du Jura. "Les mutuelles constituent une alternative au système libéral..."

15

Pourquoi être partenaire du tour du Jura ?
Depuis 3 ans, Solimut est partenaire du Tour du Jura. Il nous a effectivement paru important d’être acteur de ce Tour qui a un véritable rôle touristique, social et économique durant ces deux jours. Cela est d’autant plus primordial pour un département comme le Jura qui est très rural.
Si Solimut investit sur le Tour du jura, c’est en lien avec l’impact d’économie locale qu’il impulse. C’est aussi une manière pour nous de faire rayonner notre identité solidaire et militante au cœur du territoire jurassien.
En effet, Solimut est indissociable du qualificatif « solidarité », comme valeur essentielle et comme atout identitaire. D’autre part, nous luttons contre les inégalités et militons pour le droit et l’accès à la santé pour tous. D’ailleurs, dans ce sens, nous sommes fiers de notre identité solidaire et militante et persuadés de son bien-fondé, sachant que son large rayonnement ne peut que servir les intérêts du mutualisme et de Solimut Mutuelle de France d’où nos actions, comme ici lors du Tour du Jura.

Pourquoi le mutualisme est une réponse à la crise sociale actuelle ?
Les mutuelles ont mené de multiples combats qui ont toujours été animés par le même esprit, celui de la solidarité pour faciliter l’accès aux soins. En effet, les mutuelles constituent une alternative au système libéral. Elles incarnent une économie durable, qui répond aux besoins de la population et participe à la cohésion sociale. Par leurs actions, elles amortissent les effets des politiques libérales et contribuent à transformer la société. L’action des mutuelles s’appuie sur deux caractéristiques fondamentales qui prennent aujourd’hui tout leur sens ; tout d’abord la non-lucrativité où l’humain est plus important que le capital et l’utilité sociale est une finalité afin que l’activité profite à toutes et tous. D’autre part, le fonctionnement est démocratique car les décisions sont prises lors d’assemblées générales où chaque adhérent peut voter. Dans ce sens, retenons que le collectif et l’entraide sont des vecteurs de progrès social, c’est pourquoi les mutuelles sont de véritables écoles de la démocratie.

Comment garantir l’accès à la santé pour tous ?
Plus de 14% des cotisations prélevées par les mutuelles sont reversées à l’État sous forme de taxes, ce qui représente presque deux mois de cotisations par adhérent. Ce sont bien les ménages qui payent cette taxe ! Les classes moyennes et populaires, les familles et les foyers les plus modestes sont ceux pour qui la charge est la plus lourde. C’est pourquoi les taxes constituent une menace pour la santé de nos concitoyens. En effet, celles imposées par les gouvernements successifs témoignent également d’une méconnaissance de la structure mutualiste, par essence solidaire et non lucrative. Le chiffre d’affaires d’une mutuelle est essentiellement composé de cotisations. Taxer les mutuelles, c’est taxer les mutualistes ! Pour toutes ces raisons, les Mutuelles de France demandent l’abandon des taxes sur la santé, une réforme profonde du financement de la sécurité sociale permettant de lui assurer des recettes justes et durables à la hauteur des besoins, ainsi qu’une révision complète des aides publiques pour l’accès de tous à une mutuelle. Les adhérents des mutuelles ne doivent pas être tributaires du retrait des pouvoirs publics dans le champ de la santé.
Pour conclure, je dirais que si nous nous rallions au sport c’est bien parce que nous nous rejoignons dans nos valeurs profondes. Les valeurs sociales, d’inclusion du sport sont, au même titre, celles de la solidarité et du mutualisme pour Mutuelles de France, aussi il est important de rester unis.

Contact :
Jacques Seguin – Responsable du Comité d’Animation
Solimut Mutuelle, 3 Place Grévy à Dole
Tél : 03.84.69.03.01/06.86.40.31.89
E-mail : jacques.seguin@solimut.fr