Soirée «partenaires» du FCSC Rugby et visite des établissements Picard

L’ouverture à une nouvelle approche : resserrer et développer le partenariat avec les sponsors...

39
1François Picard sponsor, Antoine Prost vice-président et le capitaine Adis Topalovic pour un projet nouveau!
François Picard sponsor, Antoine Prost vice-président et le capitaine Adis Topalovic pour un projet nouveau!
Serger un bel écrin, qui vibre toujours pour le FCSC Rugby

Le président du FCSC Michel Da Silva, Antoine Prost vice-président et Yohan Jeunet au développement commercial et l’équipe dirigeante ont décidé de changer de braquet.
Ainsi à l’instar par exemple de Jura Sud Foot, ils ont décidé d’organiser régulièrement des soirées «partenaires majeurs» du Club. Afin de passer de la promesse à la réalité, ce jeudi 21 novembre, la première soirée se déroulait à l’entreprise PICARD SA en Zone Artisanale d’Étables, avec une visite du site et puis un apéritif dînatoire à la Brasserie du Lizon. François Picard dirigeant de l’entreprise, ancien joueur émérite du FCSC Rugby a présenté la société à l’assistance. Installée à Etables depuis 2016, cohabitent Picard SAS spécialisée dans la plomberie-sanitaire et chauffage-climatisation avec un effectif de 36 personnes, et la partie Picard-Zinguerie avec 10 personnes, sur une surface de 3600m2. L’entreprise a un rayon d’action de 60kms autour de Saint-Claude, en partenariat avec la société de plomberie-chauffage Rota-Maréchal, et la petite société Detouillon acquise sur Oyonnax.

Un nouveau projet de club…

Ce moment de convivialité permet de faire un constat et un bilan à la mi saison et d’échanger sur l’avenir. Raphael Urbina, le coach est arrivé de Colomiers l’année passée, et travaille au sein du club. Il a pris les rênes de l’équipe à la suite de quelques péripéties agitées… Les dirigeants conscients des difficultés générales, veulent créer une nouvelle dynamique autour du FCSC et une vraie interaction avec les partenaires, créer en fait un véritable réseau.
Le club aura 120 ans l’année prochaine (créé en 1900), l’histoire reste ce qu’elle est, mais les conditions générales ont changé, le rugby avec le professionnalisme,  la cité avec une situation économique plus difficile, l’attrait du sport et du rugby en déclin vis-à-vis des jeunes pour diverses raisons,  obligent les dirigeants à se poser la question du «où va-t-on» ?
Faut-il envisager des fusions, regroupements avec d’autres clubs, totaux ou partiels, reforger une nouvelle dynamique. Il faut donc revoir tout le projet du club. C’est à cette tâche, que s’est attelée l’équipe dirigeante actuelle du FCSC.
Nous aurons l’occasion d’en reparler…