Sister’rOse by COGEF : « Au final, que du positif »

Cela fait un mois que les deux sœurs, Johanna Tribut et Laura Di Martino, sont rentrées de leur aventure humaine : le raid féminin Dalmatie trophy, en Croatie, au profit du cancer du sein. « Une très belle expérience », résument-elles, des étoiles plein les yeux.

206
Les deux sportives avaient le sourire à l'aéroport, lors de leur retour.

Des souvenirs et des anecdotes, elles en ont à la pelle. Du départ à l’aéroport Paris Orly où toutes les participantes revêtaient la même veste à la chambre sur le bateau tellement petite que les Lédoniennes ne pouvaient pas poser leur valise par terre, en passant par le mal de mer de Laura Di Martino, les deux sportives sont intarissables.
La première épreuve a laissé des traces. Le VTT donné à Johanna Tribut avait un pneu à plat. Les deux sœurs n’ont pas pu le changer. L’assistance technique est arrivée tardivement. Les deux filles ont terminé 22e sur 25, mais elles ont terminé ! Et elles regrettent de n’avoir pu montrer comment elles s’étaient bien entraînées…
Le deuxième jour, elles rapportent que beaucoup de candidates se sont foulées la cheville lors du trail. Très technique, il a valu des difficultés à Laura Di Martino, souffrant du genou. Sur le paddle, elles ont filé. Leur technique a fait des envieuses.

Le canoë, la révélation

Enfin, le troisième jour, étaient au programme, swim & run le matin et canoë l’après-midi. Habituées à la mer, elles n’ont pas paniqué avec les vagues. Lors de la course, elles ont doublé d’autres équipes. Et le canoë, « ça a été la révélation », sourit Laura Di Martino. Les Sister’rOse by COGEF ont tout donné jusqu’à la fin.
Malgré leur bonne performance le dernier jour, les filles ont terminé 20e sur 25. Elles continuent à s’entraîner et ne s’interdisent pas un nouveau départ. « Je me suis découvert une âme de compétitrice, témoigne Johanna Tribut. Je vais faire d’autres courses, d’autres trails. »
Les filles remettront prochainement 2 000 euros au Pôle grands prédateurs, la protection des animaux étant une des causes dans lesquelles elles sont investies.