Jura. Sirod. Le restaurant “La Grange” plombe Sirod

0
460
Le maire ,Luc Dodane, et sa première adjointe, Monique Villemagne, devant le bar-restaurant hélas fermé.

Kafka n’aurait sans doute pas renié l’histoire abracadabrantesque dont les épisodes juridiques mettent à mal Sirod. Selon Monique Villemagne, 1e adjointe, le bar-restaurant La Grange qui faisait autrefois battre le cœur de la commune fait désormais son infortune. En cause, la difficulté de trouver un repreneur, ce qui de fait prive la commune (propriétaire des murs) de loyers (estimés à 600 €/mois environ). Et l’inaction du mandataire judiciaire en charge de liquider le fonds de commerce selon l’adjointe au maire. “Nous, commune ?avions 4 repreneurs potentiels. Il n’en resterait plus qu’un, qui n’a reçu aucune réponse du mandataire”. Selon elle, le “silence radio” règne depuis plusieurs mois, lui-même précédé de péripéties juridiques abscondes. Avec pour corollaire un bâtiment qui risque de se dégrader, alors qu’il comprend aussi une cuisine bien équipée et un logement de fonction. “On veut le remettre à quelqu’un” confirme Monique Villemagne, très remontée sur ce dossier empoisonné.

Candidate à la succession de Luc Dodane

Bras droit du maire depuis de nombreuses années et présidente du club de foot pendant 32 ans, Monique Villemagne est placée dans la logique de sa succession. “Je me présente dans un contexte serein” affirme-t-elle, car elle travaille depuis plusieurs années en binôme avec le maire. Avec la satisfaction d’avoir mené à bien beaucoup de dossiers selon elle. En retraite depuis 9 mois, celle qui “aime rencontrer la population” entend constituer “une liste ouverte”, permettant aux électeurs de rayer ou ajouter si nécessaire des noms lors des scrutin de mars. A l’heure où nous bouclons, cette liste comprendrait une douzaine de candidats avérés (dont 5 ou 6 émanant de l’ancien conseil), et 5 ou 6 candidats potentiels encore indécis.