Seniors : le service mobilité bientôt en test

Sur simple appel (24 h à l’avance), il vous sera à terme possible d’être conduit par un bénévole à l’intérieur de la comcom.

73
Certains chauffeurs volontaires se sont déjà manifestés pour conduire des seniors bénévolement.

Comme l’avait annoncé Clément Pernot, président de la communauté de communes Champagnole-Nozeroy Jura (CNJ), la proposition d’améliorer la mobilité des seniors (plus de 60 ans) dépourvus de véhicule avance. L’association en charge de ce projet a été créée le 2 juillet grâce à un noyau dur d’une quinzaine de volontaires.
Claude Parent, vice-président de CNJ en charge de ce plan en a présenté d’entrée de jeu les contours : « Les trajets devront avoir lieu au départ de la comcom -dans une zone de test- et à destination d’une autre commune de la comcom ». Impossible par exemple de demander un trajet pour aller à Lons-le-Saunier, mais en revanche il sera possible d’être conduit par un bénévole pour « aller voir des amis, se rendre à un club du temps libre ou à la bibliothèque, faire des courses » et même se rendre à un rendez-vous médical (sauf les trajets pris en charge par la sécurité sociale, afin de ne pas concurrencer les taxis).
« Vous n’êtes pas des taxis » a justement souligné Claude Giraud, vice-président de CNJ, pour mettre à l’aise les bénévoles qui conduiront avec leur propre véhicules les bénéficiaires, moyennant un défraiement de l’ordre de 0,30 € par km.

Un exemple concluant dans les Vosges

« Vous êtes les pionniers » a –t-il lancé, appelant au moins un bénévole par ville ou village à se manifester. Comme l’a expliqué Claude Giraud, l’objectif serait en effet « d’étendre rapidement le dispositif » à tout le territoire de CNJ, en le coordonnant avec des dispositifs déjà existants comme « Ensembl » à Champagnole.
Ghislaine Benoit, adjointe champagnolaise en charge des affaires sociales a témoigné d’un important besoin : « plus de 50% des actions menées grâce à Ensembl touchent à des trajets, par exemple aller chez le coiffeur, faire des courses, chez le médecin, etc. ». De nombreuses questions restent encore en suspens : un animal sera-t-il accepté ? En cas de longue attente pour le chauffeur, faudra-t-il en faire venir un autre ?
Claude Parent a souligné la démarche expérimentale du test, assurant : « Nous allons apprendre beaucoup ». L’exemple d’une association similaire créée dans les Vosges il y a un an incite à l’optimisme…

En pratique

David Dussouillez a été désigné président de la nouvelle association qui aura son siège face à la comcom (ex-Ressourcerie), Catherine Courtier secrétaire, et Christine Pernot trésorière. Tarif unique pour les bénéficiaires : 3 €/trajet.
Contact : www.champagnolenozeroyjura.fr