Sécuriser la traverse de Plainoiseau reste une priorité

Le maire Daniel Bondier a rappelé les principaux travaux et actions réalisés en 2018, puis il a présenté les projets 2019 de la municipalité.

25
Le maire a remercié les élus pour leur engagement.

Le maire de Plainoiseau a présenté ses vœux récemment à la population. L’élu a d’abord rappelé les principaux travaux et actions réalisés en 2018 : la fin de l’étude PLU (plan local d’urbanisme), la mise en sécurité de la rue Alfred-Labordère et de la rue Saint-Antoine qui va passer à une phase contentieuse, la réalisation d’un premier préau, la rénovation des bassins devant la mairie, une commémoration du centenaire de la fin de la grande guerre réussie, la pose de la première pierre du nouveau centre d’incendie et de secours au financement duquel la commune participe à hauteur de 16 570 euros, la réalisation des études et la recherche de financements pour la mise en sécurité de la traverse.

De nouveaux travaux au « Colombier des arts »

Sur les projets 2019, la réhabilitation de l’espace culturel « Colombier des arts » sera poursuivie par la communauté de communes Bresse Haute Seille (qui a la compétence culture depuis le 1er janvier 2018), avec le concours de la commune, dans la limite de leurs capacités d’investissement respectives. « Cela concerne entre autres la ventilation, le chauffage, l’éclairage, la reprise du réseau électrique, le mobilier propre à l’espace, les sanitaires, l’accessibilité… », a développé Daniel Bondier.
Les travaux de mise en sécurité routière de la traverse du village restent une priorité de la municipalité. Après les études, sa réalisation se fera en deux phases, en 2019 et 2020. En 2019, après l’appel d’offres : la pose des différentes bordures, le déplacement du calvaire de la croisée des routes départementales, rue du capitaine Arrachard, rue du Puits et rue Georges-Trouillot ; puis l’aménagement du centre entre médiathèque et restaurant, entre ce dernier et la sortie sur Lons-le-Saunier.
Le maire annonce encore l’installation d’un défibrillateur au droit de la salle des associations et l’arrivée du haut débit. Le lancement de l’opération projet de lotissement « Sous ville » est retardé, il reste un terrain à acquérir.