Jura. Sébastien Sordel, maire de Tréclun : “pour moi, l’élection c’est tous les ans !”

Sébastien Sordel, maire de Tréclun, se représentera pour un troisième mandat, une prise de décision validée seulement lors de la cérémonie des voeux de la municipalité aux habitants : explications...

0
407
Sébastien Sordel, maire de Trélun, lors des voeux de la municipalité.

J’attendrai la cérémonie des voeux pour me décider“, affirmait Sébastien Sordel les jours qui précédaient cette cérémonie à laquelle assistait Marie-Claire Bonnet-Vallet, conseillère départementale et présidente de l’intercommunalité CAP Val-de-Saône.
En fait, mon élection c’est tous les ans, si la salle est pleine, qu’on ne peut pas fermer la porte, c’est qu’on a bien travaillé, que ce qu’on a fait convient aux gens, qu’on a répondu à leurs attentes et qu’on peut continuer“, explique Sébastien Sordel qui du fait a trouvé la bonne motivation pour “repartir”. En effet, pas moins deux cent personnes sur les 470 habitants, “plus d’une maison sur deux sans compter les gens qui se sont excusés”, sont venus pour l’occasion à la salle des fêtes du village : “Les habitants sont derrière moi, c’est motivant“, confie le maire.

Maire d’un immeuble à plat…

Comme j’ai répondu un jour à François Rebsamen maire de Dijon qui pensait que nous faisions le même “boulot” : “Cela n’a absolument rien à voir, moi je suis maire d’un immeuble à plat (comparé à un gros immeuble à Dijon) où je suis aussi bien, le concierge, le gardien, le garant du bon fonctionnement et de l’entente entre les gens, le point charnière du village où les gens évoquent aussi bien leurs inquiétudes que leurs besoins ou leurs envies, et on essaie de coordonner tout ça“, explique le premier édile. “Je suis plutôt fier et content de l’image de Tréclun, une commune jeune avec par exemple 128 jeunes de moins de dix-huit ans“.

Des conseils de village


Cette année pour les vœux, le thème que j’ai vraiment voulu mettre en avant c’est le thème de la collectivité. Il faut mobiliser les gens, ils étaient trente-cinq à donner un coup de main pour l’élagage des platanes, par exemple. Le lendemain lors de la cérémonie du 11 novembre, il y avait plus de 70 personnes autour du monument. On a vraiment développé cet esprit village”, se réjouit Sébastien Sordel, adepte de la participation citoyenne.
Toutes les manifestations organisées dans le village font que les gens se parlent , arrivent à échanger, et ont envie de vivre ensemble : “Peu importe d’où vous venez, ce qui compte, c’est ce que vous venez partager, on est de Tréclun dès le jour où on arrive“, précise le premier édile.
Aujourd’hui, il y a plus de trente personnes qui veulent venir sur ma liste (pour onze places), et il n’y en a aucun qui veut être maire. Donc j’ai proposé vendredi, d’organiser deux conseils de village par an, pour que chacun puisse s’exprimer sur les projets mais aussi apporter leurs idées“.

Être maire vous permettra aussi de continuer à vous investir à la Communauté de communes ?

Je suis très attaché à la Communauté de communes, et nous allons travailler sur des projets très motivants comme le projet alimentaire de territoire auquel je crois franchement. C’est un projet avec des intérêts communs aussi bien à l’échelle du territoire que du village et ça peut découler sur le projet communal de création d’un magasin-service où on trouvera des produits locaux, où on pourra récupérer ses commandes sur internet, etc. car je suis persuadé que dans le mandat qui vient on va créer un magasin à Tréclun, tout cela autour d’un coin café-échange“.
Affaire à suivre.
..