Scolarité : « Ce doit être l’année de tous les possibles »

Création de classes et postes supplémentaires, nouveautés pour les élèves en situation de handicap, soutien au secteur de Saint-Claude… Le directeur académique des services de l’Education nationale, Mahdi Tamene, dresse l’état des lieux d’une rentrée sereine.

0
119
Portrait of lovely girl looking at camera at lesson of drawing

Pour sa conférence de presse de rentrée, le directeur académique des services de l’Education nationale, Mahdi Tamene, a donné le ton : « Nous avons plusieurs grands sujets. 2021/2022 doit être l’année de tous les possibles. Nous aspirons à retrouver de la normalité. »
Le rendez-vous se tenait à l’issue d’un Comité technique spécial départemental (CTSD) au cours duquel quelques situations de tension d’effectifs ont été soulevées et des propositions actées.
Parmi celles-ci, la création de 7 classes : deux mi-temps dans les Instituts médico-éducatifs (IME) de Dole et Perrigny, une classe à la maternelle du Boulevard à Champagnole, l’école primaire de Romange, l’école élémentaire de Foncine-le-Haut, l’école primaire d’Abergement-la-Ronce, l’école primaire de Cize et l’école primaire de Cousance.
Trois nouveaux postes de remplacement ont également été décidés.

Le directeur académique des services de l’Education nationale, Mahdi Tamene, estime que la rentrée a été sereine.

Handicap : de nouveaux dispositifs

Concernant l’école inclusive, 2 103 élèves sont en situation de handicap dans le Jura. Un dispositif Unité localisée pour l’inclusion scolaire (Ulis) a été créé à Arinthod et Chamblay. Une Unité d’enseignement en élémentaire autisme (UEEA) ouvre à l’école Wilson de Dole. Une Équipe mobile d’appui à la scolarisation (Emas) est mise en place en partenariat avec l’Agence régionale de santé.
« Il s’agit d’un dispositif d’accompagnement pour les personnels en apportant une expertise via un psychologue, ergothérapeute, orthophoniste… », précise Jean-Michel Faivre, adjoint du directeur, chargé de l’école inclusive.
Enfin, deux pôles d’accompagnement scolaire sont expérimentés. « Ils sont ciblés sur certains élèves. On ajoute une aide éducative à l’enseignant par la venue d’un éducateur spécialisé », détaille encore le spécialiste. Le premier concerne l’école primaire Pointelin à Dole et le collège Bastié, le second l’école primaire de Pont-de-Poitte et le collège de Clairvaux-les-Lacs.

Accompagner chaque élève de sa petite enfance à son insertion professionnelle

Mahdi Tamene a également fait un focus sur Saint-Claude, « qui fait partie des secteurs que nous souhaitons soutenir ».
« L’internat a été labellisé lycée d’excellence et nous travaillons également en cité éducative », annonce-t-il. Cela consiste à fédérer tous les acteurs éducatifs afin d’accompagner au mieux chaque élève de sa petite enfance à son insertion professionnelle. Une convention a encore été signée avec Sciences Po Paris. L’objectif est de repérer les élèves intéressés pour poursuivre leur scolarité dans cette voie et les préparer.

Les jeunes peuvent être vaccinés soit dans des centres de vaccination soit par le détachement d’une équipe mobile au sein de l’établissement.

La vaccination, c’est parti !

La vaccination dans les établissements scolaires a démarré lundi 6 septembre avec des élèves des collèges Aristide-Briand et Rouget-de-Lisle de Lons-le-Saunier. « 70 % des 12 – 18 ans ont reçu une première dose », rappelle Mahdi Tamene. Les jeunes peuvent être vaccinés soit dans des centres de vaccination soit par le détachement d’une équipe mobile au sein de l’établissement. Une autorisation parentale doit être donnée pour les moins de 16 ans. Les personnels peuvent en profiter pour se faire vacciner et demander des autotests. S’il n’y a pas de chiffre départemental sur les enseignants vaccinés, au niveau national il est question de 90 % en moyenne. « Le but est de maintenir les écoles ouvertes », explique le directeur académique des services de l’Education nationale. Deux classes sont fermées du fait d’un cas de Covid avéré à Chaussin et Septmoncel. Le Jura compte 19 602 écoliers et 9 336 collégiens.