Santé vous bien avec l’association GEA

L’association lédonienne propose trois cours permettant de garder ou acquérir la forme, dont un cours d’Idogo, une discipline originale et  en plein essor.

95
"Le cormoran sèche ses ailes" et autres "Tête de dragon" font partie des exercices pratiqués en Idogo.

La Gymnastique Entretien Adultes et Retraités Actifs, plus connue sous le sigle GEA appartient au paysage sportif lédonien depuis plus de 40 ans (lire encadré). Mais l’association qui compte 110 adhérents sait se renouveler, à l’image du cours d’Idogo créé par Marie-Paule Pommier il y a quelques années, et désormais enseigné également par Catherine Aigle. Les deux animatrices détentrices d’un certificat de qualification professionnelle (CQP) expliquent que cette discipline novatrice dispense de nombreuses vertus : « travailler l’équilibre, la coordination, la concentration, la souplesse tout en douceur », mais aussi « améliorer la posture, la qualité de vie, et le bien-être ». Selon son concepteur Ping Liong Tjo, l’Idogo met à portée des occidentaux les bienfaits du Tai Chi Chuan et du Chi gong, sans forcément passer par un long apprentissage « à l’orientale ». L’I DO GO”, qui signifie en anglais “J’y vais, je peux faire plus”, combine en quelque sorte l’expérience millénaire de la circulation énergétique chinoise avec les méthodes d’entrainement occidentales, à l’aide d’un drôle de petit bâton en bois, utilisé à toutes les sauces. Les noms des exercices permettant la circulation de l’énergie semblent d’ailleurs tout droit sortis d’un parchemin couvert d’idéogrammes : « L’éléphant se jette du sable sur le dos, la tête de dragon et le queue de phénix, le cormoran sèche ses ailes » énumère Catherine Aigle. Ces noms ludiques désignent en fait des enchaînements de postures que les pratiquants sont invités à mémoriser, pour les pratiquer ensuite chez eux. « 10 minutes par jour suffisent pour ressentir un mieux sur le corps et la psyché » explique Marie-Paule Pommier, qui insiste également sur l’ambiance conviviale et bienveillante des cours d’Idogo, proposés en exclusivité sur le bassin lédonien par la GEA.

Liliane de Léo, Catherine Aigle et Marie-Paule Pommier (de g. à d.), s’investissent beaucoup avec dévouement.

La gym et l’aquagym toujours prisées

Une ambiance également partagée au sein du cours de gymnastique d’entretien, qui constitue l’activité historique et première de l’association. Animé par Martine Ravier, il se déroule selon un rituel bien étudié : après un échauffement, le cours s’axe sur un groupe musculaire à chaque fois différent (exemple : bras, jambes, abdominaux, dos, etc.) et fait appel à de nombreux accessoires (balles, poids, cerceau etc.), le tout en musique. Nombreux sont ses bienfaits : renforcement musculaire, souplesse (grâce au stretching et aux étirements), abdos fessiers renforcés grâce au Pilates, travail du cardio, etc. Liliane de Léo, présidente de la GEA insiste sur le sérieux des animatrices, toutes diplômées et/ou insérées dans des parcours de formation continue.
Mais la GEA ne serait pas aussi connue sans son cours d’aquagym. Un cours qui malgré le succès inhérent à cette discipline compte encore quelques places disponibles. Qu’on se le dise, tant il s’avère difficile de trouver une place sur le bassin lédonien ! « Les animateurs proviennent du centre nautique Aquarel, puisque les cours y sont dispensés » précise Liliane de Léo. Des cours parfois assez « pêchus », musique bien rythmée à l’appui, mais qui s’adressent à tous les âges. Le mieux, comme les deux autres activités « c’est de tester » invite Marie-Paule Pommier. Affiliée à la Fédération Française « Sport pour tous », la GEA en applique les principes, à commencer par deux cours  d’essai gratuits et sans engagement. Autre avantage : un tarif dégressif très avantageux à partir de deux activités choisies. La rentrée vient d’avoir lieu, et plusieurs créneaux horaires sont disponibles : le cours du soir s’avère particulièrement adapté à des pratiquants plus jeunes, et ceux de l’après midi à des sportifs plus âgés. Désormais, à vous de jouer !

Contact : Liliane De Léo 03 84 24 30 52

 Les plus “jeunes” bienvenus

L’association GEA, a été créée en 1978 par Madame Frachon, dans le but de promouvoir l’exercice physique et de maintenir « un corps sain dans un esprit sain ». Plébiscitée par  les retraités, elle cherche selon Liliane de Léo à rajeunir un peu ses troupes, voire à les masculiniser (puisque les adhérentes constituent le gros des bataillons).