Don du sang : une belle dynamique

Malgré une baisse des collectes, les dons ont augmenté en 2018.

135
Elus et membres du don du sang réunis lors de l'assemblée générale.

Lors de l’assemblée générale de l’Amicale des donneurs de sang de Champagnole qui a eue lieu le 5 avril, le président Jacky Colas a fait état d’indicateurs porteurs d’espoir.
« Sur les 4 sites de prélèvement (Champagnole, Foncine le Haut, Saint Laurent et Nozeroy), nous avons eu cette année 25 collectes pour 27  en 2017, mais 2323 dons ont pu être prélevés en 2018 (contre 2309 en 2017) ».
Jacky Colas a aussi confié : « On me reproche quelquefois de participer à trop de manifestations (carnaval, loto, guinguette, etc.) : il faut savoir que les bons résultats que nous avons sont liés à notre présence dans le monde associatif, et dans les manifestations organisées par la commune de Champagnole. Alors ne comptez pas sur moi pour baisser les bras : je peux vous assurer que l’année 2019 sera encore riche en évènements ».
En France 10 000 dons par jour sont nécessaires pour soigner les malades : 1 million sont soignés chaque année grâce à ce geste altruiste. Depuis 2013, sous l’effet combiné de l’espérance de vie et des progrès de la médecine, la consommation en produits sanguins a augmenté de 1 à 3 % par an.  Les maladies du sang et les cancers demeurent les pathologies les plus consommatrices de sang (47 %). Les interventions chirurgicales concernent quant à elles un peu plus du tiers (35 %) des patients transfusés.
Seul bémol au niveau du Jura : la chute importante des collectes de plasma (711 en 2018 contre 1050 en 2017), du fait de la suppression par l’Etablissement Français du Sang des collectes de plasma mobiles.