Salon de l’habitat : à l’an prochain

Suite à l'annulation de Champagnole, Lucien Di Pasquale propose un nouveau salon à Saint Laurent en Grandvaux.

0
47
Lucien Di Pasquale a reculé pour mieux avancer.

“Navré”. Lucien Di Pasquale, organisateur historique du Salon de l’habitat depuis 10 ans a été contraint de jeter l’éponge, après avoir espéré jusqu’au bout : “Après contact avec la préfecture, j’ai eu confirmation que toutes les manifestations événementielles sont interdites” au moins jusqu’au 15 avril.
Un manque de visibilité total alors que par ailleurs “certains exposants allaient engager des frais en prévision du salon”, pour exposer de nouveaux matériels. Et quid de faire venir 48 exposants le 23 avril 2021 si c’est pour attendre un public clairsemé, alors que la jauge habituelle tourne autour de 3.000-3.500 visiteurs sur 3 jours ? L’Oppidum était pourtant quasi-plein, avec “30 stands réservés par des exposants et une dizaine sous accord de principe”, grâce aux liens de confiance et de fidélité noués au fil du temps.
Mais Lucien Di Pasquale et son fils Dominique donnent rendez-vous au public à Saint-Laurent-en-Grandvaux, les 22, 23 et 24 octobre, à la salle des sports pour un salon encore plus grand : “58 stands et 800 m2 de surface”.
Une première qui devait déjà avoir lieu l’an dernier, et qui avait déjà été annulée pour cause de restrictions sanitaires. Le prochain salon de Champagnole est lui aussi d’ores et déjà programmé les 22, 23 et 24 avril 2022, toujours à l’Oppidum. D’ici là, Lucien Di Pasquale transmettra son entreprise DPL Consultant à son fils Dominique, âgé de 46 ans. “Je l’aiderai pendant les deux premiers salons avant de lui passer la main” confie l’organisateur qui reste confiant sur le devenir de l’habitat.