Salle comble pour la réunion sur l’éolien à Champagney

La réunion d'information sur l'éolien proposée récemment par l'association 3 DCV avait pour thème : "Comment démêler le vrai du faux". Cette soirée qui avait rempli la petite salle de réunion de la mairie de Champagney, était animée par Michel de Broissia, maire de Champagne-sur-Vingeanne et le Docteur Borsotti, neurologue à Dijon.

256
A droite, au 1er rang, Michel de Broissia, et le Docteur Borsotti.

Hervé Corradi trésorier de 3 DCV (Départements Cadre de Vie), a présenté son association locale de défense de l’environnement présidée par Annie Lambert. Il a rappelé que outre ses missions de protection de l’environnement et du patrimoine local, de sensibilisation de l’opinion publique, de défense de l’identité culturelle des paysages et du patrimoine, 3DCV est également organisatrice de diverses manifestations festives (fête des voisins , vide-greniers, concours de pétanque, Halloween, soirées à thème, etc.) qui animent tout au long de l’année, le village de Champagney.
Puis, pour revenir sur le sujet d’implantation d’un parc éolien à Champagney, Hervé Corradi a donné quelques informations d’actualités : “Ces informations, je ne les invente pas, vous les retrouverez sur le site mis en place par le promoteur Eurowatt“, précisait-il avant de décrire les étapes du projet d’éolienne contre lequel l’association se bat et veut “informer, protéger, lutter et prévenir”.

“La région Bourgogne Franche-Comté est la moins ventée de France”

 

Michel de Broissia, maire de Champagne-sur-Vingeanne mais aussi président du collectif d’associations AC BFC (union d’associations bourguignonnes et franc-comtoises actives dans la défense de l’environnement, du patrimoine, du paysage et des habitants) est intervenu pour une démonstration magistrale étayée d’arguments implacables contre l’éolien comme notamment : “la région Bourgogne Franche-Comté est la moins ventée de France”, ou encore “les éoliennes produisent une énergie de mauvaise qualité”, “un coût et un retour sur investissement non maîtrisé”, le tout agrémenté d’arguments sanitaires.
Lors de cette réunion d’information, le docteur Jean-Paul Borsotti, neurologue à Dijon, a apporté son éclairage sur l’impact potentiel des éoliennes sur la santé publique, humaine et animale : impacts visuels, sonores, sociaux, etc…
Préconisations de l’académie de médecine et actions en cours, études sur les infrasons, ont étayé sa conclusion finale où il exprimait notamment la nécessité d’accumuler des observations privilégiées pour obliger les autorités à une enquête épidémiologique.
Alors,
comment démêler le vrai du faux ? A suivre…