Salins-les-Bains : la Villa des Carmes est propriété de la commune depuis le 15 février

137
La villa des Carmes, magnifique bâtisse du XVe siècle.

Tout commence l’été 2018 avec l’effondrement d’une partie du toit de la bâtisse conduisant le maire, Gilles Beder, à prendre un arrêté de péril. La capacité financière du propriétaire, Christian Martin, ne lui permet pas de réaliser les travaux rendus obligatoires et la mise en vente est inéluctable.

Un acquéreur potentiel, Didier Lavignasse arrivant du sud-ouest de la France, est attiré par ce bien par le biais d’une petite annonce.  Il prend alors des renseignements sur la commune, contacte la mairie pour connaître les possibilités d’accompagnement et soumet un projet jugé très intéressant pour redonner vie à cette ancienne bâtisse. Un problème cependant : un compromis de vente avait été signé avec un marchand de biens. La seule possibilité pour Didier Lavignasse d’acheter cette propriété était que la commune fasse usage de son droit de préemption. Le maire a donc formulé une première demande de préemption sur toute la propriété, retoquée par le sous-préfet, au motif que sur les quatre parcelles composant le domaine, deux seulement (le bâti) étaient préemptables, les deux autres étant pour l’une en zone naturelle protégée et l’autre sise sur la commune de Bracon. Gilles Beder a donc reformulé sa demande qui a été validée n’incluant cette fois que deux parcelles. De ce fait, Christian Martin restait propriétaire des deux autres parcelles, devenues invendables. Il a donc pris la décision de céder à la commune de Salins les deux parcelles rattachées à la villa. C’est ainsi que se sont signées vendredi 15 février la vente ferme du bâti et la vente de gré à gré des deux parcelles rattachées.

Le but de la municipalité était de servir d’intermédiaire pour que le bien soit remis entre des mains raisonnées et raisonnables. La villa des Carmes sera donc revendue à Didier Lavignasse après délibération du conseil municipal. L’arrêté de péril court toujours et le futur propriétaire réalisera dans un premier temps la mise hors d’eau hors d’air du bâtiment avant d’entamer les travaux de rénovation qui concrétiseront son projet de création de chambres d’hôtes et de sa résidence privée.