Salins les bains : les collégiens de St Anatoile champions de Franche-Comté avec “CoroVibes”

0
148
Le groupe des tout jeunes mini-entrepreneurs.

« CoroVibes » la mini entreprise lancée en octobre 2020  par les élèves de 4e du collège Saint-Anatoile sous le couvert de l’association « Entreprendre pour Apprendre » a quasiment atteint son objectif, voire plus, se félicite le professeur de technologie, Franck Girardin. “En effet, 13 EmoMax nous ont été commandés, précise-t-il, et je pense que nous irons au-delà de notre objectif qui était initialement de 20”.

Naissance de l’EmoMax, un appareil design qui fait passer des messages et indique l’heure

Le projet est né en pleine pandémie du coronavirus, suite à la remarque d’une élève « à cause du masque, on n’arrive plus à montrer une partie de nos émotions ». L’idée était de créer un appareil qui permette de montrer ses émotions. A la base l’EmoMax devait se fixer sur le masque, mais le poids de la batterie s’est révélé trop important. Les élèves ont alors imaginé une forme de pin’s mais le projet, excellente idée qui n’a pu aboutir faute de temps. Ils sont donc revenus à leur idée première qui était de créer un appareil plus gros mais plus simple à développer du point de vue électronique.

L’EmoMax, utile et design.

Chaque jeudi matin, les 26 élèves de la classe de 4e se retrouvent en salle de techno. Deux phases de fabrication sont nécessaires : la réalisation du boîtier avec une imprimante 3 D qui requiert quasiment 24 h et l’assemblage du circuit électronique (4-5 circuits en une heure).

Un véritable travail d’entreprise.

Le travail du service marketing

Les élèves se sont rendus compte que l’EmoMax pouvait être utile non seulement aux porteurs de masque mais également à des enfants ou adultes souffrant d’autisme et plus largement de troubles psychologiques ou de divers handicaps. Ils montreront plus facilement leurs émotions sous forme graphique grâce à un bouton et une icône qu’ils ne l’exprimeront oralement. Le service marketing démarche dans ce sens les centres médico-psychologiques, les pédopsy, les neuropsy, ….

Une mini-entreprise éphémère

« CoroVibes » sera dissoute en fin d’année scolaire. Cette mini-entreprise aura permis aux élèves de découvrir concrètement l’organisation d’une entreprise avec ses différents services : direction générale, services production et technique, qualité, marketing, commercial, comptabilité et ressources humaines, chaque élève trouvant sa place « Elle nous a appris à être conscient de nos compétences et des compétences des autres » s’accordent à dire les élèves.
Les élèves qui présentaient “CoroVibes” mardi 8 juin en visio devant le jury du festival des Mini-Entreprises ont été élu champions de Franche-Comté. Bravo à eux !