Salins-les-Bains : ambiance toujours électrique au dernier conseil municipal

Gilles Beder, absent pour suspicion de Covid 19, était suppléé par sa première adjointe, Michèle Fleury.

232
Près de 70 artisans et commerçants sont installés à Salins-les-Bains.

Parmi les sujets à l’ordre du jour figurait l’octroi d’un bon d’achat de 20 € plus 10 € par enfant de moins de 18 ans à la date du 25 mai et vivant au foyer. « Une action à la fois sociale et économique ayant pour but de faire revenir au centre-ville un flot de clientèle » soulignait Michèle Fleury.
Cette action dont le coût est estimé à 25 000 € bénéficiera à environ 1 000 foyers dont 169 familles avec enfant(s). Ces bons seront délivrés sur présentation d’un justificatif de domicile attestant de la résidence principale à Salins-les-Bains (taxe d’habitation) et copie du livret de famille. Avant que les conseillers ne soient appelés à voter, Gilbert Lancia qui n’avait pu s’exprimer lors du conseil du 25 mai dernier faisait lecture d’un tract* qu’il avait distribué l’après-midi même et exposait une contre-proposition qui lui semblait plus équitable : répartir les 25 000 € entre les 70 artisans et commerçants de la ville, soit 355 € à chacun.
Denis Devillers, vice-président de l’office de commerce sollicitait alors une prise de parole afin d’expliquer qu’une telle proposition ne relevait pas des compétences de la ville de Salins-les-Bains mais de la communauté de communes. La proposition de la majorité (bon d’achat), bien que jugée insuffisante par l’opposition était cependant adoptée par l’ensemble du conseil moins une abstention.

* Extrait « je revendique et assume avoir tenu seul les propos concernant les accusations portées contre la majorité de vouloir acheter les voix des salinoises et salinois en leur octroyant un bon d’achat de 20 € »