Francis Mouget, champion de France de Kayak, de retour sur ses terres

Le club de Canoé Kayak du Moulin du Pré a retrouvé son champion.

134
Francis Mouget sur le Doubs là où il atout appris

 

Ancien adhérent du club,devenu professionnel et présélectionné par la Fédération Française de Canoé Kayak pour les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020 ; l’athlète en a profité pour mettre en avant sa recherche active de sponsors, appuyé en cela par un groupe d’étudiants de l’école de management et de commerce de Lons-le-Saunier, emmenés par le dynamique Nabil Serroukh, avec pour projet de développer l’image et la notoriété de Francis Mouget. Une opération de promotion de sa discipline a donc été organisée dans ce but, nous l’avons rencontré.
« J’ai beaucoup de très bons souvenirs d’ici, c’est ici que j’ai appris, que j’ai évolué et que j’ai été remarqué par le Pôle France à 23 ans puis j’entrais en équipe de France ; dans le même temps j’ai poursuivi mes études de kinésithérapeute.  J’étais ensuite au club de Nancy » indique le champion.

Un beau parcours

L’athlète, diplôme en poche, travaille alors comme « kiné » au CHRU de Nancy, jusqu’à ce jour de l’an dernier où la Fédération l’approche… C’est là qu’il va prendre une décision…
« L’intensité des entraînements et mon parcours scolaire me laissait au bord de l’équipe de France malgré de bonnes places aux championnats de France. Alors j’ai abandonné mon poste à Brabois en présentant ma démission, Aujourd’hui, je me focalise à plein temps sur mes entrainements. Sans compter les stages à l’étranger, les compétitions… je suis dernièrement parti six semaines en Australie…  ».
Et ce n’est pas fini : « Le championnat de France, les courses en ligne (sa spécialité ndlr) pour les qualifications du groupe France, le championnat qui devient les Opens de France et dont la finale compte pour coefficient trois, deux coupes du Monde, les jeux européens fin juin et les championnats du Monde en août , vous voyez, pas de quoi s’endormir ! » glisse-t-il avec le sourire.

Les sponsors, une nécessité

On comprend mieux que la fédération attende de lui une complète disponibilité !
« C’est obligé si je veux réussir, je suis aidé jusqu’en mai puis je serais prolongé si je me sélectionne en Équipe de France, j’ai de bons chronos, je suis bien dans les temps, j’ai de bonnes sensations, donc j’y crois fort ! Pour revenir à votre question, oui les sponsors sont nécessaires, vous savez je suis payé 1 000 euros mensuels par la fédération, ça permet de tenir, mais les besoins en matériel et autres nécessités relèvent du sponsoring. J’ai déjà quelques sponsors. La fédération sponsorise aussi avec Groupe Vital par exemple… mais il faut continuer ; sur les kayaks, sur nos tenues, sur nos articles sportifs nous pouvons mettre en avant nos sponsors et même lorsqu’on rame en équipe, des places pour chacun sont mises à disposition lors de rencontres importantes. »

L’avenir

Son objectif en Course en ligne de kayak, en monoplace et équipages  ? « Décrocher une médaille d’or aux Jeux Olympiques de Tokyo !»
Aujourd’hui en Equipe de France seniors, Francis a l’ambition d’améliorer ses performances sportives en 200 m et en 500 m. Cela concerne les bateaux en monoplace, et équipages de 2 ou 4 kayakistes.
« Pour continuer le haut niveau et être parmi les meilleurs, j’ai besoin de mobiliser toutes les facultés physiques  et mentales, car je veux décrocher une médaille d’or aux Jeux Olympiques de Tokyo, inscrire ma carrière sportive sur le long terme et pouvoir associer ma vie professionnelle et sportive » conclut-il avec conviction.
Un sportif de haut niveau très abordable, sympathique et qui porte haut les couleurs de Saint-Vit. Club qui peut être fier de sa réussite, de quoi intéresser tout un chacun à ce sport qu’est le Canoé-Kayak !

Informations  sponsoring : Nabil Serroukh 06 11 78 63 85  –  Saint-Vit Canoé-Kayak 07 68 95 63 49

Mail : mougetfrancis@gmail.com
Tél : 06.32.78.73.86 / Manager : 06.32.32.46.56

Palmarès :
2010 : 4ème aux championnats européens moins de 23 ans  /
2014
 : Champion de France en K2 500 m et Vice-champion de France en K4 500 m / 2015 : 3e au Championnat de France en K2 200 m /
2016 Vice-champion de France en K2 200 m /
2017 : Vice-champion de France en K4 200 m et 1000 m /
2018 : 2e  en K1 au Championnat de France, 3e à la Coupe du monde à Duisburg en K2 200 m, 4e au Championnat du monde en K2 500 m à Monte mor.