Saint-Vit : des vœux du maire très suivis

La salle des fêtes était comble ce samedi 12 janvier.

42
Pascal Routhier entouré des élus.

 

Les forces vives de la ville étaient présentes en nombre, ce samedi : entrepreneurs, artisans, associations… Ils côtoyaient les élus tels Gabriel Beaulieu, 1er vice-président de la CAG, Annick Jacquemet, 1ère vice-présidente du conseil départemental, Fannette Carvier, députée de la 1ère circonscription du Doubs ainsi que les maires des communes environnantes pour un long discours du premier magistrat empreint d’optimisme sur les capacités de Saint-Vit et de vision à long terme.

Des avancées passées en revue

Pascal Routhier après avoir salué et félicité les représentants des corps de la gendarmerie et des sapeurs-pompiers, lançait son intervention et indiquait les évolutions de la ville : « L’année 2018 a vu nombre de nouveaux chantiers démarrer et d’autres aboutir, la ville progresse ! Nous entrons dans la cinquième année du mandat de 2014 ; la ville compte aujourd’hui certainement plus de 5 000 habitants, et çà j’en suis sûr aujourd’hui, même si l’INSEE nous crédite de 4 957 habitants… Ce renouveau est dû à sa position stratégique entre deux capitales régionales ainsi qu’au dynamisme du secteur privé qui permet de structurer la ville ! Pensez que l’investissement privé a représenté plus de 420 Millions d’euros sur les neuf dernières années ! »

Une demande démographique

Après les classiques présentations des travaux en cours, et qui sont nombreux (rues, assainissement, social etc..),  le premier magistrat tenait à transposer son idée pour 2019 : « Le service public est maintenu à Saint-Vit ; ceci va de pair avec la venue de nouveaux habitants qui sont attirés justement par le dynamisme de la ville et celui des entrepreneurs. Comme chacun sait, plusieurs nouvelles grandes surfaces se sont implantées ici, elles créent également de l’emploi et du dynamisme ; il est à noter qu’avec un centre de chalandise de plus de 35 000 clients potentiels, le bassin de Saint-Vit fait partie des mieux pourvus du secteur à l’heure actuelle ! »
Cela, sans oublier : « les activités de l’industrie (encore 5 nouvelles entreprises sont pressenties pour habiter les locaux Ressorest vacants), de l’agriculture et celui de la construction que nous suivons de très près : tout est lié et nous avancerons dans ce sens notamment pour offrir aux nouveaux saint-vitois toutes les possibilités de venir se loger au plus proche de leur lieu de travail actuel ou futur ! »

Des prises de parole des élus remarquées

C’est notamment une envolée lyrique de Gabriel Beaulieu qui a tenu la salle en haleine ; il a vanté les suppléments que peut et veut apporter la CAGB à la ville de Saint-Vit, mais : «… n’oublions pas que concernant les dossiers transférés à l’agglomération, c’est la commune qui en fait demande, ces dossiers sont présentés par vos élus ! Il reste toujours à faire, mais nous nous devons tous d’aller de l’avant ! Nous croyons beaucoup à notre rapprochement avec Saint-Vit et nous sommes heureux de voir que Pascal Routhier pense de même ; ainsi, nous allons au-devant de belles perspectives et je tiens à remercier votre maire pour son dynamisme et son envie de toujours faire mieux ! »

Vers des jours meilleurs ?

L’attractivité de l‘accès à internet, l’attractivité du territoire pour les familles de salariés, la possibilité de trouver un emploi,  la qualité de vie qui s’appuie sur les disponibilités des services, l’accès aux soins, la préservation de l’environnement, la qualité des établissements scolaires accessibles, autant d’enjeux que la commune veut contribuer à développer aux côtés de tous les acteurs du territoire Des vœux qui vont droit au cœur et que les habitants de la ville voudront voir s’appliquer à nouveau en 2019 !