SAINT-LAURENT-EN-GRANDVAUX : entre travail et loisirs

0
18
Saint-Laurent-en-Grandvaux (Jura). Vue générale (alt. 910 m). Morez, Ch. Paget lib. Sources : archives départementales, cote 7Fi1382.

Situé dans le Parc naturel régional du Haut-Jura, à 900 mètres d’altitude, desservi par la Nationale 5 et à proximité de la Suisse, Saint-Laurent-en-Grandvaux est le bourg commercial du Grandvaux. La commune rurale de quelque 1 800 habitants, compte aussi plusieurs artisans. Richesse économique supplémentaire, un casino vient d’ouvrir ses portes.

Pendant plusieurs siècles, c’est la pratique du transport de marchandises ou roulage qui a rapporté de l’argent aux Grandvalliers, nom que l’on donne à ses habitants. Un roman de Bernard Clavel, « Meurtre sur le Grandvaux », met en scène un de ces paysans. L’apparition du chemin de fer a fait disparaître l’activité, ancêtre du métier de routier.

Si l’on vient à Saint-Laurent-en-Grandvaux, ce n’est pas vraiment pour son patrimoine. La commune a été entièrement détruite par un grand incendie en 1867. C’est bien plutôt pour son environnement et les multiples activités de loisirs qu’elle propose.

Le lieu est bordé de belles et grandes forêts. A proximité, on peut profiter du lac de l’Abbaye ou des Gorges de la Lemme. Randonnées à pied, à vélo, baignade, ou activités nordiques, ski, balade en raquette ou en traîneau, luge… Il y en a pour tous les goûts et à toutes les saisons. Saint-Laurent-en-Grandvaux possède aussi des parcours du Jurassic vélo tour pour rouler, respirer, découvrir différentes curiosités.

Parmi les personnalités qui ont fait connaître cette commune jurassienne, on peut citer Auguste Bailly, écrivain, historien et romaniste qui est décédé ici ; Louis Eugène Bouvier, entomologiste et carcinologiste qui a donné son nom au collège ou encore notre célèbre champion, Quentin Fillon Maillet, biathlète, qui y a grandi.