Rugby le FCSC finit son tour de chauffe…

Les choses sérieuses commencent le 15 contre Nantua à Serger !

31
Un match concluant des bleu et blanc contre Pontarlier!
Un match concluant des bleu et blanc contre Pontarlier!
Malakia Raoma l’artiste marque et transforme!

Après huit années de purgatoire en fédérale 3, le FCSC à la suite des trois dernières saisons plus efficaces et abouties que jamais, a pu obtenir en 2018/2019 son billet pour l’étage supérieur en fédérale 2.
Une nouvelle page peut ainsi de écrire l’histoire centenaire du club et de son antre de Serger. «Les Petits Bleus» sont de retour, en ayant atteint leur objectif, mais que ce fut long et difficile…
Le rugby des villes et des champs d’antan est révolu, celui «de la course aux armements» est bien là. Les 11 équipes composant la poule 3 teintée Rhône-Alpes de cette fed 2 sont bien identifiés des pipiers, pour les avoir tous rencontrés à un certain moment. Cela promet du spectacle et de l’engagement pour Saint-Claude, qui paraît être le Petit Poucet face aux cylindrées adverses. Mais nous savons dans la fable, que Poucet est malin et rusé…
Le peuple bleu et blanc ce 16ème homme, sera au rendez-vous pour donner de la voix et encourager ses favoris. Les festivités en effet débuteront le 15 septembre avec la venue du voisin bien connu de Nantua et ce sera déjà un véritable test pour juger des forces en présence.

Que le spectacle commence…

Mais avant cela les dirigeants et le staff de la capitale Haut Jurassienne, avaient conclu un match en terre Lédonienne, candidat malheureux à la montée, le vendredi 22 août en soirée. Le match de bonne facture, avait fait apparaître déjà les qualités de chacun, mais aussi les réglages à opérer pour un nul équitable (33-33). Puis les rugbymen locaux s’en étaient allés dans les montagnes à Prémanon pour un stage d’oxygénation et de vie de groupe de deux jours. Et le week-end suivant, la réception du CA Pontarlier, dont c’est déjà la deuxième année en Fed2, a montré que  le FCSC a de bons arguments à faire valoir dans cette division, par un large et convaincant succès 45 à 23, (soit 7 essais à 3). Les qualités du club local sont bien connues, avec un jeu en général fait de fluidité et de vitesse, s’appuyant sur un pack très mobile et des lignes arrières souvent inspirées et rapides.
C’est ce que les spectateurs du match ont pu apprécier ce dimanche-là, ainsi que les nouvelles recrues dont l’artiste Malakia Raoma transfuge lédonien. La prestation de Una Paea en numéro 8 ne demande qu’à se renouveler.
Donc tous au stade le dimanche après-midi 15 septembre, pour une première vibration…