Jura. Dole. Rugby : le derby contre Nuits vire au cauchemar pour le GDR

Pourtant solide et valeureux, le GDR a commis trop d'erreur pour parvenir à prendre le meilleur sur le voisin de Nuits-Saint-Georges, plus que jamais leader de la poule.

223
Les conditions météo ont rendu le match particulièrement difficile à jouer.
A l’image de Mauchamps, les Lynx ont été valeureux mais se sont heurtés à une excellente défense des Nuitons.

On l’attendait de pied ferme, cette réception à la Pépinière du leader nuiton.
Malgré une météo repoussante, plusieurs centaines de spectateurs avaient fait le déplacement pour assister à ce derby qui promettait assurément son lot de spectacle et de testostérone…
Et tout avait plutôt bien commencé pour les Lynx qui prenaient la direction des opérations en dominant territorialement, malgré un vent contraire assez conséquent.
Les deux cartons jaunes successifs de Mauchamps (9′) et Lapostolle (13′) créaient des brèches dans la défense. Failles immédiatement exploitées par les joueurs d’Eddy Joliveau. Piqués au vif, les Grandolois réduisaient l’écart grâce à la botte de Bouvier.
Mais le CS Nuiton parvenait à engranger les points avant la pause (3-11).

Un contexte épouvantable

Ce derby promettait son lot de spectacle et de testostérone…

Avec le vent dans le dos en seconde période, on pensait alors assister à la remontada.
C’était sans compter sur les terribles averses de pluie et de grêle qui s’abattaient sur la Pépinière et rendaient les conditions de jeu littéralement impraticables !
En leader, Nuits faisait le dos rond et jouait parfaitement le coup, exploitant opportunément les situations de contre pour de nouveau trouver la terre promise peu après l’heure de jeu (3-21).
Le contexte devenait d’autant plus cauchemardesque après l’expulsion de Bula.
Dans un dernier sursaut d’orgueil, Mauchamps réduisait l’écart à trois minutes du terme de la rencontre (10-21), mais il était beaucoup trop tard pour espérer faire mieux…

L’organisation parfaite des Nuitons explique leur succès.