Rugby féminin : une entente de raison Besançon, Dole, Auxonne

Pour cette saison 2019-2020, les féminines des clubs de l'Olympique Besançon Rugby, de l'US Dole et du Rugby club Auxonnais ont formé une entente. L'entraînement avait lieu vendredi dernier à Auxonne.

865
Premier entraînement de l'entente à Auxonne.

L’équipe fanion de cette nouvelle entente évoluera en fédérale 1, l’équipe B disputera quant à elle le championnat de promotion fédérale à dix. Au total, le staff disposera une cinquantaine de joueuses avec des séances d’entraînement du vendredi une fois sur deux à Besançon ou à Dole-Auxonne. Un ou deux autres entraînements en semaine ayant lieu dans les clubs respectifs.
“Nous avons besoin de cette entente pour faire jouer nos féminines qui ne sont pas assez nombreuses pour former une équipe et Besançon a besoin de nous pour étoffer son effectif, sachant qu’avec une équipe en fédérale 1, une réserve est obligatoire”, analyse Stéphane Daperon dirigeant du RC Auxonne.
L’entraînement a été confié à Gaultier Dodet (Besançon) qui sera aidé par Jacques Mosson (Besançon) et Mickaël Gavignet (RC Auxonne) :
“Pour le moment on travaille le physique pour se mettre à niveau et en même temps la cohésion du groupe. Les filles ne se connaissent pas, il faudra qu’elles trouvent des repères entre elles sur le terrain. C’est une saison pour construire et surtout pour que les filles prennent du plaisir à jouer ensemble”, indique Gaultier Dodet qui s’est fixé comme objectif le milieu de tableau pour l’équipe de fédérale 1 qui débutera le championnat le 29 septembre à domicile face à Grenoble.
Le calendrier de promotion fédérale à 10 n’étant pas encore dévoilé. Du coté d’Auxonne, on espère bien voir une féminine du club évoluer en fédérale 1 et peut-être accueillir un match au stade Robert Bousque, ce serait une première !