Rubrique En Vrac

27
Dominique A sera le 16 février à Dole.

Ma médiathèque chez moi 24 h sur 24

Venez découvrir tout ce que vous pouvez faire depuis chez vous même quand la médiathèque est fermée : lire des livres et des magazines, écouter de la musique, regarder des films, apprendre les langues ou le code de la route ! Mais aussi réserver ou prolonger vos documents, faire des recherches et des suggestions d’achat. Plus qu’un site internet, le portail de la médiathèque, c’est une autre médiathèque !

Accès libre. Prévoir trente minutes. Ce vendredi 8 février, entre 14 h et 17 h, à la médiathèque de Tavaux.

Assemblée générale de La Carotte

La Carotte vous invite à son assemblée générale annuelle et à l’inauguration de ses nouveaux locaux, le vendredi 15 février, à 19 h, 37, rue de la République, à Orchamps. A l’ordre du jour : bilan d’activités déambulatoire, bilan moral et projets, bilan financier, vote des bilans, questions diverses, vote des statuts, renouvellement du conseil d’administration. A l’issue de la réunion, les participants fêteront ensemble la pendaison de crémaillère de l’association. Le débat est ouvert à tous, mais seuls les membres à jour de leur cotisation pourront voter.

Dominique A à la Commanderie

Disons-le d’emblée : Dominique A n’a strictement aucun rapport avec Arthur H et Alexis HK, accueillis respectivement en 2012 et 2016 – si ce n’est le fait d’avoir remplacé, lui aussi, son patronyme par une lettre majuscule. Pour ceux qui suivent, même de loin, la chanson française, Dominique A est tout sauf un inconnu, puisque cela fait près de trente ans qu’il occupe une place singulière sur la scène musicale hexagonale – à la fois centrale et périphérique…

Centrale, parce que la qualité littéraire de ses textes l’inscrit dans la grande tradition des artistes qui, du trio Brel / Brassens / Ferré à Alain Bashung, n’ont jamais chanté pour ne rien dire (d’ailleurs, quand Dominique A mourra, ce qu’on lui souhaite évidemment le plus tard possible, on ne voit pas qui sera en mesure de perpétuer cette tradition). Et périphérique, parce que le style musical de ses chansons échappe à toute tentative de classification : Dominique A est capable de vous trousser de sublimes mélodies acoustiques et intimistes pour, l’album d’après, vous plonger dans un univers rock ouvert à tous les vents de l’électrique et de l’électronique. Jamais là où on l’attend, le A ? Oui. Et c’est très bien comme ça…

Et c’est probablement pour ne pas avoir à choisir entre ces deux envies contraires qui constituent les deux fils rouges de sa carrière que le solide gaillard au crâne rasé a décidé, cette année, de sortir deux albums en forme de diptyque : l’un, énergique (« Toute latitude »), et l’autre, plus narratif (« La fragilité »). Deux tournées devraient donc suivre, l’une en groupe et l’autre en solo. C’est à la deuxième que vous assisterez – à moins, bien sûr, qu’il ne change d’avis d’ici là. Imprévisible à ce point, le A ? Oui. Et c’est très bien comme ça…

Le samedi 16 février, à 20 h 30, à La Commanderie de Dole. En coréalisation avec Promodegel – le Moulin. Durée estimée : 1 h 30. Tarifs de 11 à 21 euros.