Rubrique En Vrac

74
Un texte de Pauline Sales.

« Normalito » à La Fabrique

Lucas est un garçon de dix ans, ni très beau, ni très laid, doté d’un QI moyen et dont les parents appartiennent à la classe moyenne. Cet excès de normalité lui procure souvent la sensation pénible de ne présenter aucun intérêt ; car entre être ordinaire et être nul, la frontière est mince. Mais le destin lui fera croiser la route d’Iris, une enfant précoce dont la famille se serait bien passée de son QI explosant tous les records, et d’une dame-pipi à qui on donne des pièces jaunes sans même la regarder, mais qui possède un secret, malgré l’invisibilité à laquelle la condamne sa position sociale…

Lucas changera-t-il alors d’avis sur sa condition ? Considérera-t-il son absence de dons particuliers autrement que comme une tare, sa normalité autrement que comme une absence de singularité ? Et puis d’abord, qu’est-ce que cette société qui pousse tout le monde à se faire remarquer pour le meilleur et pour le pire, hein ? Les super-héros, c’est bien joli, mais qu’est-ce qu’on fait des super-normaux, qui sont quand même bien plus nombreux ?

C’est pour interroger ce concept fluctuant, forcément fluctuant, de la normalité que Pauline Sales a créé cette histoire rocambolesque et mouvementée avec des jeunes gens et pour les jeunes gens. Au cours de leurs pérégrinations, les trois comédiens placés sous sa direction apprendront à votre progéniture qu’elle n’est pas du tout obligée de viser la lune ou d’avoir des rêves dignes du Roi Soleil – que vivre en conscience sur la Terre, ce n’est déjà pas si mal…

Le lundi 30 mars, à 19 h 30, à La Fabrique à Dole. Durée : 1 h. Dès 9 ans. Tarif plein : 17 euros. Plus d’informations au 03 84 86 03 03.

Ces génies qui dérangent

Lecture publique organisée par l’Unafam39, dans le cadre de la 31e édition de la Semaine d’information sur la santé mentale. La médiathèque de l’Hôtel-Dieu, à Dole, accueillera Roselyne Sarrazin, au Forum Marcel Aymé, le mardi 24 mars, à 18 h. Suivie d’un débat avec la participation du GEM. Entrée libre.