Retour sur les animations de l’été : un succès fou

A l’heure du bilan, la fréquentation des scènes d’été a quasiment doublé. Une belle réussite, et un public fidèle au poste…

65
Un temps fort de l'été : le "Bungy ejector" qui a propulsé les candidats aux émotions fortes à 20 m de haut. Crédit : ville de Champagnole.

« 300 à 400 personnes au lieu de 150 à 200 l’an dernier » : pour Pascal Grenier, adjoint au maire de Champagnole en charge des animations, le succès des scènes d’été a été énorme grâce à des concerts éclectiques, propres à satisfaire toutes les oreilles (concoctés par Rachel Brunsperger, Gérard Bernard, et Etienne Guinchard au service évènementiel de la ville). Petit à petit, les mardis soir ont pris un tour un peu plus culturel, avec une programmation davantage blues et jazzy, tandis que les vendredis soirs –résolument grand public- ont fait la part belle aux années 80, au rock, à la pop. Selon Pascal Grenier, cette tendance devrait se confirmer en 2020, avec même peut-être du théâtre de rue le mardi soir, pour impulser du nouveau. C’est d’ailleurs sur le pari de la nouveauté de ces festivités estivales, 3e du nom, ont remplacé les tournois de beach volley en perte de vitesse. Il faut dire aussi que « l’été 2019 a bien commencé » selon Pascal Grenier, grâce à deux temps forts qui ont cartonné : « la traditionnelle fête de la musique, et le festival de jazz », qui a lui aussi décuplé sa fréquentation grâce à une nouvelle formule. Autres temps forts remarqués : le « Bungy ejector » qui a catapulté aussi haut que la mairie les candidats aux émotions fortes, ou encore la soirée « années 80 » le 14 août à l’Oppidum (plus de 800 personnes). « Cette année, les spectacles ont en effet eu lieu à l’Oppidum en cas d’intempéries » a expliqué Pascal Grenier, une nouveauté qui a sans doute contribué à fidéliser un public dorénavant très assidu. La saison estivale doit se conclure en beauté le 27 août avec le spectacle pyrotechnique “La terre de feu” (reporté une fois pour cause d’intempéries), mais avec plus de 1000 spectateurs attendus si les cieux s’avèrent plus cléments pour cette 2e tentative.