Réouverture des commerces non essentiels, côté coiffure

Elles ont osé ! Amandine Feuillebois et Pauline Coppa sont les premières, à Auxonne, à avoir eu le courage de poser « à poil » sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram), avec comme slogan «  Quitte à être mises à poil par la Covid 19, nous préférons le faire nous même ! ». Elles ont fait le buzz avec 11484 vues sur Facebook et 877 sur Instagram.

0
146

Amandine, gérante du salon de coiffure Nuances et Tendances à Auxonne savoure la réouverture sur les chapeaux de roues, de son commerce « non essentiel », avec un agenda rempli malgré l’élargissement de ses heures d’ouverture ( de 9h à 20h non stop, avec repos le mercredi après midi et le dimanche pour profiter de la vie de famille ).
Tout un protocole est mis en place. Le salon faisant 40 m², pas plus de 4 clientes, gel et masques obligatoires, désinfection systématique du matériel, y compris les bacs à shampoing et les fauteuils, après chaque client. Les rendez-vous sont pris en ligne grâce à l’élaboration d’un planning Planity, et un renvoi d’appel est fait sur son portable.
«  Pendant cette deuxième fermeture administrative, Pauline était au chômage partiel, explique Amandine. Moi, je n’ai droit à rien puisque je suis gérante. Par contre, les frais continuent de courir (loyer, charges fixes, charges patronales ….) On verra ce que l’État nous proposera comme aide, car à aujourd’hui on est dans le flou le plus total !

On leur souhaite une très bonne reprise, en espérant qu’il n’y aura plus de fermeture administrative, ce qui serait une catastrophe pour le salon.