Réouverture des commerces non essentiels, côté fleurs

0
117

Karène Gavignet, gérante de LaClé des Fleurs, à Auxonne, est ravie de la réouverture totale de sa jolie boutique.
Si pendant cette deuxième fermeture administrative, elle n’a pas chômé (contrairement à sa salariée), le fait de revoir sa clientèle pousser la porte est un soulagement. En effet, si le magasin était fermé au public, les commandes étaient prises par téléphone, sur le site Facebook et sur Instagram. Soit Karène s’occupait des livraisons, soit les clients venaient chercher la commande devant la porte.
« Il y a eu beaucoup de demandes pour des anniversaires ou des deuils, explique Karène Gavignet, mais surtout des personnes qui voulaient se faire plaisir et soutenir le commerce local. Il y a eu un grand élan de solidarité pendant cette période, pourvu que cela dure !  C’était quand même un peu compliqué de pouvoir satisfaire entièrement la clientèle, puisque les fleurs étaient livrées une fois par semaine au lieu de 4 habituellement. Mais on a fait avec. Je sais que les magasins de fleurs ne sont pas essentiels, par contre j’ai eu un maximum de monde à la réouverture et cela fait chaud au coeur ! »