Rentrée scolaire : les nouveautés de l’année à venir

Rénovation ou construction de nouveaux groupes scolaires, activités hors murs ou manque d’assistantes maternelles : le point à travers l’ensemble de la communauté de communes.

100
Avec sa nouvelle extension et un chantier à 1,3 million € TTC, le groupe scolaire de Cize a lui aussi belle allure.

Outre les 4 groupes scolaires champagnolais (notre édition du 2 septembre), la communauté de communes a réalisé d’importants investissements dans plusieurs communes. Le nouveau groupe scolaire de Sirod  a ainsi bénéficié de 920.000 € HT pour 3 salles de classe neuves (1 maternelle et 2 classes de primaire), nées le long de la cour (conservée, ainsi que la salle de motricité) : « le nouveau bâtiment est hors d’eau hors d’air, et devrait être terminé au plus tard début 2020 » explique Rémi Hugon, vice-président de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura (CNJ). Un projet pas vraiment aux normes de l’éducation nationale (qui priorise des groupes d’au moins 4, voire 5 classes), mais cher au président Clément Pernot, pour qui l’école de Sirod, de par sa position excentrée devait perdurer (eu égard par exemple aux temps de trajet des écoliers sur les routes hivernales entre autres). Et changer de siècle pourrait-on dire, car la vieille école à 2 classes « historique » avait vraiment fait son temps.
Sur le plateau de Nozeroy, des communes comme Mignovillard, Censeau, Cuvier s’accroissent grâce à une dynamique où la Suisse proche n’est pas étrangère. D’où le nouveau groupe scolaire du Sivos Forêt de la Joux à venir à Censeau : « Le projet se trouve à la phase de l’esquisse architecturale, pour construire quatre salles (1 maternelle et trois primaires) sur un terrain appartenant à la commune, et pour un budget d’environ 2,3 millions € TTC » précise Rémi Hugon.

Des activités originales pour les écoliers 

« Tous les écoliers de CNJ bénéficient de leçons de natation de septembre à fin juin » au centre nautique « Les Tritons » rappelle Rémi Hugon. Si les frais de transport restent à la charge des communes, CNJ a lancé un appel d’offres groupé pour en optimiser le coût. Un partenariat a également été noué avec le Cirque Va et vient (Crotenay) pour permettre (à échéance de 2-3 ans) à toutes les écoles de CNJ d’être initiées aux arts du cirque et à leur univers. Plusieurs écoles auraient cette chance dès cette année scolaire 2019-2020 (Chaux des Crotenay, Censeau, Mignovillard, Champagnole, Sirod, etc.).

Recherche assistantes maternelles désespérément

Dans les petites communes, le nombre d’assistantes maternelles baisse au rythme des départs en retraite pas toujours remplacés. Selon le vice-président Hugon, le problème contraint certains parents à faire garder leurs bambins dans d’autres communes. Une situation qu’il connait bien dans son secteur géographique de Monnet la Ville (Sivos de la Combe d’Ain) : « J’ai donc mis en place l’accueil d’une dizaine d’enfants les mercredis matins dans le bâtiment du périscolaire de Monnet la Ville ». Un exemple constructif qui pourrait faire des émules à Montrond, Loulle, et dans d’autres communes volontaires. Par la suite cette initiative pourrait évoluer vers des maisons d’assistantes maternelles (MAM) dans un bâtiment public mis à disposition.

Stéphane Hovaere