Regain de puissance pour la Nissan Micra

132

Deux nouvelles motorisations plus puissantes, une boîte automatique et une nouvelle finition viennent compléter la gamme 2019 de la citadine Nissan fabriquée en France.

La cinquième génération de la Micra, désormais fabriquée en France à Flins, entame l’année 2019 avec l’arrivée de deux nouvelles motorisations essence développées avec Renault. Pas de changement d’esthétique ni de confort : le but recherché est d’offrir plus de puissance et d’agrément de conduite tout en limitant consommations, émissions de CO2 et hausse des tarifs. Ainsi le 0,9 l de 90 ch cède sa place à un nouveau 3-cylindres 1,0 l de 100 ch qui ne coûte que 280 € de plus que son prédécesseur.

Plus de puissance, de couple et moins de consommation

Ce nouveau moteur gagne 20 Nm de couple pour disposer de 160 Nm à 2 750 tr/min avec la boîte manuelle à 5 rapports. En boîte CVT, il reste limité à 144 Nm. Au volant, ce gain de puissance et de couple s’apprécie surtout en milieu citadin. Et cela dans un silence relatif, ce 3 cylindres se faisant bien oublier à bas et moyen régimes. Seule ombre au tableau, l’étagement de la boîte, avec des vitesses longues et un manque de répondant sous les 2 000 tr/min. En parcours suburbains ou autoroutiers un peu pentus, on est obligé de rétrograder sans cesse pour doubler ou garder le rythme. Reste que ces 100 ch offrent tout de même un vrai plus à la Micra, et cela d’autant plus que, avec une consommation de 6 l/100 km relevée lors de notre essai, mené à bon rythme sur un parcours très varié alliant semi-montagne, ville et autoroute, le résultat est appréciable. Et avec 103 g/km de CO2 (110 g/km pour la CVT), elle n’est pas concernée par le malus écologique.
Pour ceux qui ne feront essentiellement que de la ville avec cette Micra, Nissan propose de l’associer à une boîte automatique CVT qui, bien qu’améliorée par un système de gestion par palier, ne nous a pas totalement séduits, restant toujours bruyante lors des accélérations et gommant partiellement le gain de puissance avec un couple un peu réduit. Heureusement un mode « énergique », activable sur le levier par une position L, permet de gagner un peu de dynamique à l’accélération. Mais des palettes au volant qui auraient permis de mieux gérer ce défaut auraient été préférables.
Les prix de la 1.0 IG-T débutent à 16 190 € en Visia Pack et montent jusqu’à 20 290 € en Tekna, le cœur de gamme Acenta étant à 17 590 €. Pour la boîte CVT, disponible uniquement sur la motorisation 100 ch, ajoutez 1 200 €

Un 117 chevaux pour ceux qui veulent encore plus

Une autre motorisation, plus « pêchue », est proposée sur cette Micra 2019 : le IG-T 117, développé conjointement par l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi et le groupe allemand Daimler. Ce 3-cylindres turbocompressé à injection directe délivre un couple de 180 Nm et même 200 Nm en overboost. Il est associé à une boîte manuelle à 6 rapports. Bien plus tonique que la version 100 ch, il permet à la Micra de passer sous la barre des 10 s. au 0 à 100 km/h. Une suspension raffermie et abaissée de 10 mm ainsi qu’une direction plus directe lui donnent un caractère plus sportif. Mais attention, cette Micra IG-T 117 n’est toutefois pas une voiture de sport : c’est plus simplement une bonne petite citadine capable de s’adapter sans sourciller à toutes les circonstances. Son atout réside dans son couple maximum disponible à partir de 1 750 tr/min et une consommation à peine supérieure à la version 100 chevaux avec moins de 7 litres sur notre essai. Et avec 115 g/km de CO2, elle échappe au malus écologique. Elle est proposée en deux finitions : N-Connecta à 20 290 € et Tekna à 21 290 €. Soit 1 000 € de plus à finitions égales que la motorisation 100 chevaux !

Un habillage sportif

Cela a d’ailleurs donné l’idée à Nissan de proposer également une version N-Sport en 10 et 117 ch. Disponible fin févier, elle arbore notamment des jantes et des rétroviseurs traités noir carbone, une finition noire sur les baguettes latérales et les pare-chocs avant et arrière, une sellerie alcantara/tissu, un ciel de toit noir, des aérateurs cerclés de blanc, un écran 7 pouces et des lève-vitres électriques arrière. Elle se décline en quatre couleurs de carrosserie : blanc opaque, rouge volcano, gris acier et noir obscur.
Pour terminer, le nouveau système d’info-divertissement NissanConnect qui équipe déjà le Qashqai arrive sur la Micra, en option ou de série sur les versions N-Connecta, Tekna et Business. Il comprend GPS connecté, commande vocale et connectivité Apple CarPlay et Android Auto, entre autres. Ses écrans sont personnalisables et les mises à jour des cartes et logiciels sont désormais téléchargeables gratuitement en wifi ou par smartphone.

Les +

Moteurs silencieux à bas et moyen régimes
Consommations
Équipement complet dès le second niveauLes –

Étagement de la boîte trop long
Boîte automatique CVT bruyanteFiche technique

Longueur : 3,999 m
Largeur : 1,743 m
Hauteur : 1,455 m (1,439m en 117ch)
Volume du coffre : 300 l
Roue de secours : non, kit de dépannage
0 à 100 km/h : 10,9 s (IG-T 100) , 9,9 s (DIG-T 117)
Vitesse maxi : 184 km/h (IG-T 100) , 195 km/h (DIG-T 117)
Puissance fiscale : 5 CV (IG-T 100), 6 CV (DIG-T 117)
Garantie : 3 ans ou 100 000 km