Réel succès pour le marché de printemps de Chissey-sur-Loue

Samedi 13 avril, le comité des fêtes de Chissey-sur-Loue, créé en fin d'année dernière, organisa un événement dans l'air du temps. Munie de produits locaux et de plantes, une trentaine d'exposants a répondu présent à la première édition de ce marché de printemps. Au rythme des pétales et de notre savoir-faire local, retour sur cette enrichissante manifestation.

50
Conjuguant artisanat et jardinage, cet événement fut une réussite.

Les exposants ont répondu présent

Souhaitant renouer avec une ancienne tradition du village, les 1er mai étant autrefois l’objet d’une foire dans le village, Dominique Dupont, président du comité des fêtes de Chissey-sur-Loue, souligne que ce marché de printemps est « la première manifestation importante organisée par l’association. ». Conjuguant artisanat et jardinage, cet événement fut une réussite. « C’est plutôt pas mal pour une première édition, je suis satisfait. Les exposants ont vraiment répondu présent ».

Lutter contre la prolifération des ordures

« Je suis de Mesmay (Doubs) et je fais des petits marchés artisanaux. Je fais moi-même divers articles tels des charlottes à saladier en tissu pour éviter d’utiliser du film plastique ou encore des emballages à sandwich réutilisables visant à réduire notre consommation d’aluminium. » expliquait alors la commerçante Eva Cusa avant d’ajouter que « l’optique finale est d’avoir moins de déchets. ».
Certains exposants proposaient alors des solutions afin de lutter contre la prolifération des ordures. Outre les commerçants, les passants étaient au rendez-vous. Une partie de la cinquantaine de bénévoles de l’association ont donc accueilli les flâneurs par dizaines.
« Je suis du village d’à côté, je voulais voir ce que c’était et je suis positivement surpris par le nombre d’exposants » confiait Henri en pleine déambulation entre les stands. Mettant en lumière de multiples idées locales, cette manifestation devrait être reconduite l’année prochaine.

Troquons nos graines !

« On a souvent beaucoup de graines chez soi, l’idée est ainsi de les partager afin de rendre nos jardins plus jolis et plus diversifiés » Dominique Dupont.

Il y a quelques années, des grainothèques fleurirent dans la communauté de communes. Trouvant l’idée brillante, les protagonistes de ce marché empruntèrent un présentoir et invitèrent les passants à déposer des graines et des plants. Fondés sur la confiance et le respect, ces échanges non monétaires sont une réelle alternative aux achats du vivant.
« On a souvent beaucoup de graines chez soi, l’idée est ainsi de les partager afin de rendre nos jardins plus jolis et plus diversifiés » précisait Dominique Dupont avant de reconnaître que cette idée trouve son public : « ça a l’air de fonctionner, je vois les gens partir avec des graines. Ce phénomène amène aussi les personnes à parler de leur jardin ».
Ces actions génératrices de liens sociaux concourent assurément à construire un monde moins individualiste.
Échange, partage et solidarité étaient bien les maîtres mots de cette journée ensoleillée. Des initiatives à promouvoir…