Quinzaine du film allemand du 22 janvier au 4 février

Le Centre culturel communautaire des Cordeliers et l’Association pour le développement de l’enseignement de l’allemand en France (ADEAF) s’associent à nouveau pour faire découvrir le meilleur du cinéma allemand.

247

Huit films sont programmés dont deux avant-premières aux 4C à Lons.

« 303 » de Hans Weingartner, 24/07/2019, 2 h, road movie amoureux. Avec Anton Spieker, Mala Emde, Caroline Erikson… Jan est convaincu que par nature, l’être humain est égoïste. Il n’est donc pas surpris que son covoiturage pour l’Espagne le plante sans prévenir. Jule quant à elle croit que l’humain est en réalité empathique et coopératif, et n’hésite pas à le prendre en stop dans son vieux Van 303. Ensemble, ils prennent la route direction l’Atlantique.

Ce mercredi 22 janvier et samedi 25 à 20 h 30, mercredi 29 et jeudi 30 à 18 h. Le mardi 4 février à 20 h 30.

« The Bra » de Veit Helmer, 11/09/2019, 1 h 30, comédie, film muet. Avec Predrag ‘Miki’ Manojlovic, Denis Lavant, Paz Vega… Le conducteur de train Nurlan se rend à Bakou pour la dernière fois avant sa retraite. En contournant les quartiers de la ville, son train arrache un soutien-gorge bleu à une corde à linge. Pour échapper à son existence solitaire, Nurlan se lance dans la plus grande aventure de sa vie : retrouver la propriétaire de ce sous-vêtement…

Ce vendredi 24 janvier à 20 h 30, samedi 25 à 18 h, jeudi 30 à 20 h 30, vendredi 31 à 18 h.

« Comme si de rien n’était », « Alles is gut », de Eva Trobisch, 03/04/2019, 1 h 30, drame. Avec Aenne Schwarz, Andreas Döhler, Hans Löw… Janne est une femme moderne, éduquée, rationnelle, une femme qui réclame le droit d’être qui elle veut. Lors d’une réunion entre anciens camarades, sa vie bascule. Mais elle va persister à faire semblant que tout va bien, refuser de se considérer comme une victime et de perdre le contrôle… Jusqu’à quand ?

Ciné-rencontre : carte blanche à Pascal Binétruy, le mercredi 29 janvier, à 20 h.

Ce vendredi 24 janvier à 18 h, dimanche 26 à 20 h 30, samedi 1er février à 15 h, dimanche 2 à 18 h.

« Le vent de la liberté » – « Ballon » de Michael Bully Herbig, 10/04/2019, 2 h 06, historique, thriller. Avec Friedrich Mücke, Karoline Schuch, David Kross… 1979. En pleine guerre froide, deux familles ordinaires d’Allemagne de l’Est rêvent de passer à l’Ouest. Leur plan : construire une montgolfière et survoler la frontière. Une histoire incroyable. Une histoire vraie.

Ce mercredi 22 janvier à 18 h, jeudi 23 à 20 h 30, dimanche 26 à 15 h, dimanche 2 février et mardi 4 à 20 h 30.

« L’audition », « Das Vorspiel », de Ina Weisse, 06/11/2019, 1 h 39, drame. Avec Nina Hoss, Simon Abkarian, Jens Albinus… Anna Bronsky est professeure de violon au Conservatoire. Contre l’avis de ses collègues, elle impose l’admission d’un élève, en qui elle voit un grand talent. Avec beaucoup d’implication, elle prépare Alexander à l’examen de fin d’année et néglige de ce fait son jeune fils Jonas, lui aussi élève violoniste et passionné de hockey sur glace. Elle s’éloigne de plus en plus de son mari, si aimant à son égard, le luthier français Philippe Bronsky.

Ce mercredi 22 janvier à 20 h 30, dimanche 26 à 18 h, mercredi 29 à 15 h, samedi 1er février à 20 h 30 et mardi 4 à 18 h.

« L’œuvre sans auteur », « Werk ohne Autor », de Florian Henckel von Donnersmarck, 17/07/2019, 3 h 10, drame, thriller. Avec Tom Schilling, Sebastian Koch, Paula Beer… A Dresde en 1937, le tout jeune Kurt Barnet visite, grâce à sa tente Elisabeth, l’exposition sur « l’art dégénéré » organisée par le régime nazi. Il découvre alors sa vocation de peintre. Dix ans plus tard en RDA, étudiant aux Beaux-arts, Kurt peine à s’adapter aux diktats du « réalisme socialiste ». Tandis qu’il cherche sa voie et tente d’affirmer son style, il tombe amoureux d’Ellie.

Ce samedi 25 janvier à 14 h 30, mardi 28 à 19 h 30, samedi 1er février à 19 h 30, dimanche 2 à 14 h 30.

En avant-première, « Benni », « Systemsprenger », de Nora Fingscheidt, 04/03/2020, 2 h 05, drame. Avec Helena Zengel, Albrecht Schuch, Gabriela Maria Schmeide… Benni a neuf ans. Négligée par sa mère, elle est enfermée depuis sa petite enfance dans une violence qu’elle n’arrive plus à contenir. Prise en charge par les services sociaux, elle n’aspire pourtant qu’à être protégée et retrouver l’amour maternel qui lui manque tant. De foyer en foyer, son assistante sociale et Micha, un éducateur, tenteront tout pour calmer ses blessures et l’aider à trouver une place dans le monde.

Le mardi 28 janvier, à 20 h 30.

En avant-première, « I was at home, but… », « Ich war zuhause, aber… », de Angela Schanelec, 13/02/2020, 1 h 45, drame. Avec Maren Eggert, Jakob Lassalle, Clara Moeller. Deux ans après le décès de son époux bien-aimé, une jeune veuve, Astrid, est toujours en deuil. Elle doit faire face à la fugue de son fils qui a décidé de vivre à l’état sauvage pendant une semaine.

Le vendredi 31 janvier, à 20 h 30.

Tarif festival : 4,50 euros la séance.