Querelle autour d’une Histoire d’ «O» sur la Station des Rousses

L’eau n’a pas de prix mais elle a un coût…

149
Quel est le prix de l'eau?

Mélodie en sous-sol…

Une polémique enfle de nouveau parmi une certaine catégorie de contribuables rousselands, suite à la réception dans chaque foyer de la dernière facture d’eau. Cette fois-ci ce n’est pas le prix de l’eau lui-même qui pose problème, bien qu’il apparaisse toujours trop élevé pour le citoyen. Un jour peut-être avec le regroupement des intercommunalités  ne vaudrait-il pas mieux s’entendre et mutualiser les moyens et ressources. Mais ceci est un autre sujet. Celui qui nous préoccupe ce jour, concerne les loueurs de meublés sur la Station qui ont eu la désagréable surprise en janvier de recevoir «un courrier à entête de la Sté. de distribution d’eau de Suez et du Syndicat des Eaux du Plateau des Rousses, les informant d’une nouvelle facturation des abonnements en fonction des UNITÉS de LOGEMENT, étant entendu que tout logement loué de façon non professionnelle à des touristes, si petit soit-il serait compté pour une UNITÉ de LOGEMENT, et de ce fait, taxé d’un abonnement…» ce qui augmente sérieusement la facture.

Une délibération de 2016… 

«Par soucis d’équité, car selon ce même courrier, les logements loués aux touristes viennent augmenter le dimensionnement des ouvrages et les charges fixes du service de l’eau, et qu’il faut que les charges du service soient équilibrées…».
Ces loueurs contribuables dénoncent selon eux une sorte de racket de l’eau par le distributeur Suez et le Syndicat des Eaux. Quand on interroge Suez par l’intermédiaire de ses conseillers, ils ont tous le même discours bien rôdé, c’était une possibilité prévue dans le contrat signé entre les deux entités dès 2016. Et nous le mettons en place cette année. Il faut donc voir avec le Syndicat des Eaux. Selon ce dernier et son président Jean-Sébastien Lacroix, cette délibération prise en 2016 n’avait pas été appliquée jusqu’alors. Et elle l’est cette année, afin de régulariser une situation d’équité, à partir du moment où il y a plusieurs appartements dans une maison. Ce bras de fer entre citoyens et Syndicat des Eaux a eu comme conséquence de réveiller «L’Amicale des loueurs de meublés», en sommeil depuis quelques années, et qui pose des questions comme, qui consomme de l’eau, et qui paye, la composition de la commission de contrôle des comptes, revenir sur les modes de facturation et l’avenant de 2016.
Somme toute, c’est un peu plus de clarté et de transparence qui est réclamée dans ce dossier de l’eau, qui pour l’instant paraît un peu trouble… A suivre forcément…

Quel est le prix de l’eau?

L’Abonnement en cause!

L’Abonnement à l’eau en cause!