Envahis par les détritus, que vont devenir les Bains de Dole ?

Une vidéo récemment postée sur les réseaux sociaux montrant les Bains de Dole submergés au petit matin par des dizaines de kilos de déchets (bouteilles en verre, sacs plastiques, emballages alimentaires, canettes, etc...) laissés à terre à quelques mètres des poubelles... est rapidement devenue virale. Partagée près de 40 fois, celle-ci a mis le feu aux poudres. Dans leurs commentaires, beaucoup d'internautes s’inquiètent du devenir de ce lieu emblématique et se rappellent avec nostalgie d'une autre époque, ("Celle du père Bataclin et de son camion à glaces"), où l'on trouvait encore sur place un plongeoir, un maître-nageur et beaucoup plus de civisme... L'occasion pour la première adjointe au maire, en charge du personnel et des affaires générales, Isabelle Mangin, de livrer sa réflexion sur le sujet.

154

 

 

Isabelle Mangin, vous êtes première adjointe au Maire en charge du personnel et des affaires générales. Même si les employés de la Ville nettoient quotidiennement le site, visiblement cela ne suffit plus à garder cet espace propre et agréable. Quelles solutions proposez-vous afin d’endiguer cette fâcheuse tendance aux incivilités, régulièrement constatées dans ce lieu chargé d’histoire(s) ?
Depuis presque un an, la ville a initié une campagne de sensibilisation de ses habitants à la lutte contre les incivilités en tout genre ! Il n’y a pas que les détritus qui sont ciblés comme dans la vidéo que vous évoquez. Les déjections canines qui polluent les trottoirs tout comme les mégots de cigarettes ou les chewing-gum sont également visés… Les dépôts sauvages en tout genre sont aussi concernés.
Notre objectif était d’agir sur le volet pédagogique tout en rappelant le coût des amendes encourues par les contrevenants. De nombreuses amendes ont été dressées, certes mais pour faire plus il faudrait mettre un policier derrière chaque irresponsable : ce n’est ni l’objectif ni leur mission
première…
Aux bains, le phénomène est décuplé avec l’augmentation de la fréquentation en période estivale. Les agents de la ville y passent quotidiennement, mais le respect du vivre ensemble semble une notion compliquée pour certains. Cela dit, nous sommes persuadés que éducation-pédagogie-sanction continuera de payer car on note malgré tout une baisse sensible des incivilités.

Elle a été développée en centre-ville depuis plusieurs années avec succès, et s’est généralisée ensuite un peu partout. Selon vous, la vidéosurveillance pourrait-elle s’avérer dissuasive ? 
La vidéoprotection est un outil efficace mais il ne résout pas tout. La responsabilisation de chacun est primordiale ! L’ensemble des agents est sensibilisé et formé pour prévenir les incivilités récurrentes. Il est indispensable que chacun travaille dans le même sens.
En cela, une majorité des Dolois sont des partenaires efficaces qui comme nous condamnent les comportements irrespectueux.

Quel avenir pour ce site au cadre idyllique ? Vous le savez, outre la présence de l’ancien stade de rugby du Pré Marnoz, “les Bains” restent un lieu mythique pour bon nombre de Dolois qui y sont attachés… Le retour d’une présence humaine permanente, comme la baignade surveillée par un maître nageur, pourrait-elle être prochainement à l’ordre du jour ? 
L’avenir de ce site n’est pas un élément un prendre à la légère. Il mérite une réflexion de fond qui quoiqu’il en soit n’exemptera pas de leur responsabilisation l’ensemble des usagers, des Bains comme de tout autre site de la ville. La presse locale se fait l’écho ces dernières semaines d’une “ville propre et agréable”! C’est une vraie satisfaction pour chacun, une belle reconnaissance des efforts mis en œuvre ces dernières années et une véritable fierté pour l’ensemble des Dolois !
Nous devons nous focaliser sur ce qui fonctionne et marginaliser les gens irrespectueux.
En conclusion, jouons collectif !