Quand le foot rencontre le civisme

Un tournoi original a rassemblé 17 équipes de 7 joueurs à Lons, constituées de lycéens et lycéennes, mais aussi de gendarmes, de pompiers, et même de réfugiés.

165
Les organisateurs et l'équipe de foot de réfugiés.

« Le football, outil de cohésion sociale » était l’objectif  de cette « première » axée autour du ballon rond, mais aussi du fair-play. A l’initiative du lycée Montciel, 17 équipes venues de tout le Jura se sont retrouvés le 3 avril au stade municipal de Lons le Saunier pour disputer un tournoi amical, voire fraternel. Sous les maillots en effet : une quarantaine de gendarmes et de pompiers venus de tout le département, 110 lycéens venus de Dole, Champagnole, Saint Claude et bien sûr Lons (lycées Le Corbusier, Jean-Michel et bien sûr Montciel), dont une équipe de filles. Et une quinzaine de réfugiés hébergés à l’Afpa de Lons-Le-Saunier venus eux aussi taper le ballon. Un « melting pot » où le beau geste l’a emporté, puisque « les buts marqués ont été pondérés par les pénaltys » a expliqué Sylvain Alary, directeur de l’UNSS 39 (Union nationale du sport scolaire).

Encourager au civisme

De quoi encourager au civisme, d’autant plus que divers stands étaient proposés aux lycéens : recrutement dans la gendarmerie, sécurité routière, district de foot du Jura (qui a fait la promotion de la coupe du monde féminine, qui se déroulera en France du 7 juin au 7 juillet 2019).
« Un film a d’ailleurs été tourné durant cette journée pour participer à deux concours cinématographiques » a révélé Christophe Bois, proviseur du lycée Montciel, avec une belle récompense pour les lycéens lauréats : « être accueillis à Clairefontaine par l’équipe féminine de France de foot, avant le début de la compétition ».  Fort des 200 personnes accueillies, Christophe Bois espère reconduire l’opération l’an prochain, avec encore plus d’équipes.