Prison : le mur d’enceinte à terre

146
Une double palissade d'acier entoure désormais le mur d'enceinte à démolir.

Depuis plusieurs mois (le 14 février), le mur de la prison s’est effondré sous le poids des ans, des infiltrations d’eau, et des gels et dégels successifs. Et s’il est acquis qu’il faudra le reconstruire, des moyens matériels le permettent enfin. Durant 4 semaines, une entreprise spécialisée a œuvré pour dresser une double palissade métallique le long de l’ouvrage endommagé. L’une côté parvis de la médiathèque des Cordeliers, dotée d’une porte permettant l’accès des camions au chantier, l’autre parallèle au mur endommagé, au sein même de l’établissement pénitentiaire. Grâce à ces parois d’acier de 5 mètres de haut et à la vidéosurveillance, les lieux sont sécurisés, mais le plus ardu va commencer. En attendant, l’accès piéton est toujours interdit par arrêté municipal entre le cinéma le Palace et la médiathèque, et il risque de le rester encore plusieurs semaines.