Portrait d’une professionnelle de la nutrition

Rencontre avec Blandine Ceschi, diététicienne diplômée d’état depuis 1986, spécialisée dans la perte de poids.

129
Blandine CESCHI

Blandine exerce depuis 26 ans une activité libérale au sein d’un cabinet multiprofessionnel : « Cabinet Santé en action », face au cinéma « les Tanneurs », tous dans le domaine de la santé, du bien-être et de l’écoute.
A côté d’elle on trouve aussi la masseuse Jacqueline Genty, la psychomotricienne et relaxologue Valérie Ponticelli, ainsi que la thérapeute (et sportive) Isabelle Vuillet.

Le cabinet

La majorité des patients, adultes hommes ou femmes, enfants, adolescents, consultent pour un problème de poids. Mais, elle conseille aussi toutes les personnes aillant besoin de faire le point sur leur alimentation en lien avec une pathologie (diabète, cholestérol, triglycérides, maladie de Crhon…), en préparation de chirurgie bariatrique (opération de l’estomac) ou simplement pour une bonne santé.
Elle intervient également à l’hôpital de Dole pour des consultations en diabétologie et de l’éducation thérapeutique à l’UTEP (Unité Transversale d’Education du Patient).
Elle se déplace aussi à la Maison Médicale de Pagney et fait des actions ponctuelles dans différents établissements et structures, dont l’Espace Santé Dole Jura Nord.
Elle fait partie de l’association « Harmonigram’ » où, pour les patients en surpoids, son rôle est le soutien et l’accompagnement au changement. Elle propose différentes activités : ateliers diététiques, groupes de parole, sport adapté, conférences, bourse aux vêtements grandes tailles (Contacter Jocelyne Gruet Tel : 06 22 50 44 52 pour la bourse).

“Il faut casser l’image de la diététicienne, encore considérée aujourd’hui comme le « gendarme » de l’alimentation”

“Il faut casser l’image de la diététicienne, encore considérée aujourd’hui comme le « gendarme » de l’alimentation”, dit-elle.
Les consultations correspondent à une démarche personnelle et (comme en psychanalyse) le fait de régler la et les consultations fait aussi partie de cet engagement.

Respect de soi même

Écoute et empathie

En réalité, le métier de diététicienne est basée sur l’écoute et l’empathie.
« J’ai besoin de connaître la personne pour mieux la conseiller, chacune d’entre elle étant unique ».
C’est un accompagnement au changement en douceur, avec prévenance, en tenant compte de la personnalité, des goûts et des habitudes de chacun. L’objectif n’est pas d’être parfait mais de progresser.
Sa devise : « Bien manger c’est prendre soin de soi ; c’est se faire du bien sans se faire du mal ».
En aucun cas on ne parle de restriction, aucun aliment n’est interdit.
Il s’agit plutôt d’apprendre à se connaître, identifier ses points faibles, mieux ressentir ses sensations, trouver ensemble des stratégies, apprendre à dire NON parfois. « J’ai beaucoup appris grâce à mes patients ».
La culpabilité est aussi un sentiment très présent qu’il faut laisser de côté pour reprendre confiance en soi. « Je n’ai pas de baguette magique » dira-t-elle « J’aimerais bien pourtant. Mais je sais que le pouvoir de changer est en chacun de nous ».

Du bon sens et du plaisir !

Les médias sont souvent source de fausses informations qu’il faut savoir déjouer. Le bon sens est la meilleure arme pour s’en protéger. Laissons tomber aussi les « y’a qu’à …» « Faut que… » « Il paraît que… » pour reprendre le contrôle sur ses propres choix.
La notion de plaisir est essentielle pour un changement durable. Nous mangeons souvent par habitudes, manies, réflexes. L’idée est de manger en conscience et de faire le tri entre le réel plaisir et les automatismes, plus délétères que bénéfiques.
En un mot : Une bonne alimentation c’est avant tout le « respect de soi même »

 Contact : Blandine CESCHI
1 rue Gollut – Dole
03 84 79 20 86 / 06 82 06 87 39
blandine.ceschi@club-internet.fr