Poligny : de grands projets concrétisés en 2019

138
Dominique Bonnet et une partie du conseil municipal.

La traditionnelle cérémonie des vœux se déroulait samedi 5 janvier à la salle des fêtes de la ville. De nombreux polinois et polinoises répondaient à l’invitation de Dominique Bonnet et de son conseil municipal. Le maire rappelait tout d’abord les principales actions de l’année 2018, entre autres la rénovation de l’emblématique quartier de Charcigny, la réhabilitation de la caserne de gendarmerie, la rénovation des voies et trottoirs, l’aménagement de nouvelles aires de jeux, l’installation de familles dans le nouvel immeuble rue de Verdun, ….

Dominique Bonnet s’adresse aux polinois venus nombreux.

L’année 2019 ne sera pas en reste puisque trois millions d’euros d’investissements sont prévus.

Cette année verra la fin des travaux de requalification du quartier de Charcigny, l’étude de la quatrième phase de requalification urbaine de Poligny, le début des travaux du pôle scolaire des Perchées, la seconde tranche des travaux de rénovation des Jacobins, et le transfert de la mairie dès l’automne à l’hôtel des impôts qui deviendra un grand pôle administratif regroupant la trésorerie, les finances publiques, la communauté de communes, la MSAP et les services de la ville.

Des projets privés

La nouvelle maison du Comté, l’extension des caves d’affinage, la requalification du Lycée Friant et les constructions nouvelles de l’Enilbio qui devraient débuter au printemps.

Par ailleurs des agrandissements industriels sont prévus sur la ZA « En Velours » : l’extension importante de l’usine DIAGER est déjà en cours, une nouvelle déchetterie et la construction dans quelques semaines d’une nouvelle usine l’entreprise DECODOR qui vient de la région de Champagnole

D’autres desseins en perspective

Le développement de la maison de santé, le projet de quatre Maisons Pour Tous à la Croix de Pierre, la construction de cinq maisons dans les dents creuses (terrains dispersés dans Poligny).

Dominique Bonnet concluait sur une note positive concernant les finances puisque l’endettement de la ville a fortement diminué passant de 8 millions d’euros en 2008 à 3 millions aujourd’hui.

Odile Rigaud