Piccareau : la ferme solaire avance

0
39
Les panneaux solaires devraient fournir assez d'énergie pour alimenter la ville de Lons-le-Saunier.

La plus vaste centrale solaire de la région poursuit son chemin vers la production d’une énergie « verte » considérable : la consommation annuelle d’électricité de 16 500 habitants, soit l’équivalent de la population de Lons-le-Saunier, évitant ainsi le rejet de 1 130 tonnes de CO2 par an.
Selon Dominique Pellin, premier édile de la commune, « tous les fourreaux ont été approvisionnés durant l’été ». Une gageure étant donné le parcours du combattant mené au jour le jour par des élus tenaces et déterminés.
Désorganisation liée au Covid, pénurie de matières premières et de composants : comme ailleurs, les retards se sont accumulés. Dans ce parcours d’obstacles, il ne faut pas oublier les contraintes administratives auxquelles tous les maires porteurs de projets font face : des études environnementales tous les ans ou les deux ans, et un suivi rapproché par les services de l’Etat (DREAL, DDT…).

940 000 euros de financement participatif !

Mais le volet juridique et financier est bouclé : « le financement participatif de 940.000 € auquel personne ne croyait a été réalisé » rappelle le maire, et les souscripteurs commencent à voir leurs plus values courir depuis l’été.
Selon Dominique Pellin, les travaux devraient reprendre cet automne : une quarantaine de techniciens de l’entreprise Bouygues devraient poser les fourreaux, installer les pieux soutenant les panneaux, et enfin poser dessus ces derniers.
« Le raccordement Enedis a été fait avant l’été : 15 à 17 kilomètres de câbles électriques ont été posés entre Champagnole et un poste provisoire » à Picarreau explique t-il.
De quoi espérer « des tests de fonctionnement en février, et une mise en service au printemps »… sous réserve bien sûr de nouveaux impondérables.
La vie des élus porteurs de tels projets n’est assurément pas un long fleuve tranquille…