Picarreau : la plus vaste centrale solaire de la région naît

Le dérèglement climatique ne présente pas que des inconvénients. Après le sud de la France, le Jura devient aussi une terre éligible à la production d’énergie solaire, une énergie citoyenne…

0
781
La centrale de Picarreau sera la plus vaste de Bourgogne Franche-Comté. Photo d'illustration : Corsica Sole.

Picarreau accueillera d’ici 2021 une centrale solaire construite par Corsica Sole qui sera la plus importante jamais réalisée en Franche-Comté (27 hectares). « Après trois années de développement, le projet vient d’entrer en phase opérationnelle avec le débroussaillage du terrain » présente l’entreprise familiale, basée à Bastia et Paris.
D’une puissance de 28 MWc, elle pourra assurer la consommation annuelle d’électricité de 16 500 habitants, soit l’équivalent de la population de Lons-le-Saunier, et d’éviter 1 130 tonnes de CO2 par an. Le tout à un tarif compétitif selon Anthony Bonello, directeur du développement de Corsica Sole : « de l’ordre de 50 € par MW/h, donc moins onéreux que les énergies fossiles et l’hydroélectricité, et proche du nucléaire ».

Toute une histoire…

Le projet a été porté depuis plusieurs années par Dominique Pellin, maire de Picarreau, et son équipe municipale. La réalisation de la ferme solaire de Picarreau sera un vecteur de développement économique de la région. Une partie de son financement (40% des fonds propres) sera par ailleurs issu d’un dispositif original de financement participatif 100% local (commune, jurassiens, franc-comtois). Des investisseurs rassurés par la » garantie pièces et main d’œuvre des panneaux sur 25 ans ».
Le projet comporte un ambitieux volet environnemental. La ferme solaire s’établira en effet sur d’anciens pâturages, aujourd’hui en friches, qui seront rendus à leur état d’origine par l’ONF (Office National des Forêts). La ferme solaire pourra ainsi accueillir des bergers des communes voisines, pour mettre en pâturage des ovins. Anthony Bonello précise que les impacts visuels, environnementaux n’ont évidemment rien de commun avec un parc éolien : « les panneaux sont montés sur pieux, sans excéder 3 mètres de hauteur. La réalisation et l’exploitation de la ferme solaire seront accompagnées par des acteurs environnementaux locaux avec un programme particulièrement élaboré pour préserver la biodiversité de la faune et de la flore, ainsi que pour sanctuariser des espaces boisés ».