Jura. Champagnole. Pêche à la truite : un nouveau parcours “no-kill” de cinq kilomètres

Une grande nouveauté attend les pêcheurs pour l'ouverture de la pêche à la truite, le samedi 14 mars : la Gaule Régionale Champagnolaise (GRC) ouvre pour la première fois un parcours où les poissons seront remis à l'eau.

1222
Grâce à ce no-kill, les belles truites zébrées de l'Ain devraient se multiplier.

La décision remonte à l’an dernier : selon Pascal Grenier, président de la GRC, il y avait urgence à agir d’une manière ou d’une autre pour protéger la ressource piscicole. En quelques années, l’écosystème aquatique est devenu très vulnérable au nouveau contexte, issu du dérèglement climatique : faibles débits, augmentation de la température de l’eau (alors que les salmonidés autochtones ont un besoin vital d’eau fraîche et bien oxygénée), etc…
Cette décision dictée par le bon sens d’une majorité de pêcheurs s’adjoindra aux parcours “no-kill” déjà existants situés en aval : lots privés des « Lyonnais » et parcours de l’AAPPMA de Crotenay, soit plus de 10 kilomètres en tout. Un sanctuaire où les beaux spécimens devraient donc se multiplier pour la plus grande joie des pêcheurs…

La fermeture de “La détente”

Un autre élément majeur sera évoqué à l’assemblée générale de la GRC : la fermeture courant 2019 du seul et unique magasin de pêche (“La détente”) dans un rayon de 40 kilomètres à la ronde. Avec davantage de difficultés pour les nombreux pêcheurs (2528 cartes vendues en 2019) à s’approvisionner (seuls Lons et Pontarlier hébergent encore une boutique spécialisée).
Par ricochet, l’AAPPMA locale a aussi pâti de cette fermeture : “sur 594 cartes “majeur”, nous avons perdu 44 adhérents en 2019 (-6,9%)” estime Pascal Grenier. Le mois de juillet 2019, sec et caniculaire n’a également pas aidé les disciples de Saint-Pierre…
Ce recul est heureusement compensé par une hausse des cartes journalières (809 en 2019), ce qui prouve que la haute rivière d’Ain reste un véritable trésor halieutique pour des pêcheurs venus parfois de fort loin “faire l’ouverture”, mais aussi prendre du plaisir le long de ses 40 kilomètres de parcours.

A suivre :
assemblée générale de la GRC le dimanche 2 février à 9h30 à l’Oppidum de Champagnole.

En pratique

Le nouveau “no-kill” débutera au lieu-dit “Goux Charpeau”, un peu en aval des ateliers municipaux (Champagnole) et s’étendra  jusqu’à la fin aval des parcours GRC (pancartage mis en place). “Seul un hameçon sans ardillon y sera autorisé” détaille Pascal Grenier, et tous les poissons capturés devront être remis à l’eau avec la plus grande délicatesse. Ailleurs (35 kilomètres de parcours), la maille pour la truite reste fixée à 30 centimètres, ce qui permet à ce géniteur de se reproduire une (voire deux) fois.