Pas de suppression de poste à la rentrée

Un risque de fermeture concernait le regroupement pédagogique intercommunal Desnes/Lombard/Relans. Les parents s’étaient mobilisés pour sauver leur classe.

91
Les parents lors de leur occupation de l'école de Desnes.

Dès l’annonce de l’éventuelle fermeture d’une classe du RPI (regroupement pédagogique intercommunal) Desnes/Lombard/Relans, les parents se sont fortement mobilisés. Après différentes réunions, ils ont décidé d’occuper les écoles : à Desnes qui accueille les petite, moyenne et grande sections et les CP ; dans le local de Relans, qui reçoit les CM1/CM2 et à Lombard auprès des CE1/CE2. Ils se sont également rendus devant l’Inspection académique. Une pétition avait reçu plus de 200 signatures.

Les parents avançaient l’argument que la baisse des effectifs annoncée par l’inspection académique (77 enfants) est inexacte. Pour eux, ceux-ci doivent même augmenter. Si aujourd’hui, le RPI dénombre 85 enfants, il devrait en comptabiliser 86 à la rentrée 2019 et 93 aux rentrées 2020 et 2021. Par ailleurs, les parents insistaient sur le fait que les enfants du RPI ont un bon niveau scolaire et que regrouper des classes leur nuirait.

Leurs arguments ont été entendus puisqu’il n’y aura pas de suppression de poste à la rentrée 2019.