Parcours de vie : de l’élevage d’escargots à la fabrication de crêpes…

Portrait de femme : «L’Escargotière du Marais» installe sa Petite crêperie.

84
A la roulotte vous aurez toujours un sourire!
A la roulotte vous aurez toujours un sourire!
L’ancienne vie au milieu des escargots!
Ses chers gastéropodes!

Catherine Guyperret la belle soixantaine est une femme pleine d’énergie et de ressources.
Partie au Chili dans sa jeunesse pour l’aventure, elle y a passé 26 ans. Ce fût dans un premier temps dans le sport, puis depuis 2004 en tant que producteur et éleveur de gastéropodes, après une formation en Charente-Maritime chez un « éleveur héliciculteur ». Puis elle est rentrée en France il y a déjà quelques années et s’était installée depuis cinq/six ans «Sur La Roche» au-dessus de Saint-Lupicin dans sa ferme hélicicole. Sur un terrain de 1000m2 mis à disposition par la commune, elle s’activait  au milieu de bon nombre d’escargots petits gris et autres à élever. Elle était éleveuse / productrice d’escargots. Ayant l’opportunité de repasser le flambeau de son exploitation à un successeur, elle a revendu ses chers gastropodes en 2017.

Marchande ambulante…

Mais néanmoins en quête d’activité, et de nouveau challenge, elle s’est changée en restauratrice ambulante, en crêpière exactement. Vous la trouverez dorénavant sur divers marchés locaux, dont celui de Saint-Claude le jeudi.
Là, elle vend des galettes de Sarazin et des crêpes au sucre ou autres garnitures. Pour ce faire elle a suivi une formation à Rennes fin août dans une institution spécifique pour la réalisation de ces spécialités purement bretonne. On apprend ainsi à faire la pâte dans les règles de l’art, et surtout à tourner très correctement les crêpes sur la crêpière, ce qui est tout un art.
D’autre part elle s’est dotée d’une «cuisine» ambulante, une sorte de roulotte ovale noire, très caractéristique que l’on pourrait assimiler à une sorte de maison Hobbit, mais en métal. Pour l’instant son souci majeur est de trouver les bons emplacements, afin d’avoir une clientèle certaine et de pouvoir la fidéliser, avec une cible, qui est plutôt de toucher la clientèle du midi, sortant du travail.
Au fur et à mesure, et selon les goûts de ses clients, elle pense faire des menus différents et s’adapter ainsi suivant le public. Un parcours intéressant et atypique chez une personne pleine d’énergie. Rendez-lui visite, elle vous accueillera toujours avec le sourire…